Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Lire à Bron. Les blogs d'écrivains : quels enjeux ?

8 Mars 2009 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Parfois, il se passe de drôles de choses...

Une journée professionnelle riche en découverte et débats. Deux rencontres nous ont permis de discuter et d'entendre des écrivains blogueurs le matin et des universitaires l'après-midi évoquant leurs pratiques de blogueuse pour l'une d'entre elle et ses études sur vingt blogs d'écrivain parmi les plus influents pour l'autre.
Christophe Claro et son blog Le clavier cannibale, Chloé Delaume (qui fut, un temps, la "forumancière" de l'émission de Daniel SchneidermannArrêt sur images) et Alain Mabanckou créateur et animateur du blog Le crédit a voyagé et d'un site personnel officiel. Le  débat était animé par Frédérick Houdaer (écrivain, animateur d'une Branloire pérenne, son blog) et Martine Laval journaliste et animatrice d'un blog sur le site de Télérama.
Louise Merzeau et Brigitte Chapelain sont toutes les deux maîtres de conférence en science de l'information et de la communication. La première tient une sorte de photoblog et la seconde est spécialiste des blogs d'écrivains, des écritures en ligne et des communautés littéraires.

La matinée a été l'occasion d'évoquer les pratiques et les fonctionnements des blogs des différents invités. Il s'agissait d'en mesurer la diversité des usages. Si le blog d'Alain Mabanckou a autant de popularité que celui de Pierre Assouline (flirtant parfois avec le millier de commentaires pour un seul billet) celui de Claro semble plus discret. Alors que le premier aborde aussi des sujets de société et sert de plate-forme à des débats entre commentateurs, celui de Chloé Delaume est beaucoup plus centré sur sa personne, et sans être intimiste pour autant. Sa créatrice a souhaité ne pas ouvrir les commentaires. Tout trois insistent pour dire que leurs blogs ressemblent à un journal : il est un espace où écrire. Pour chacun, écrire est un acte essentiel, voire indispensable, le blog vient à point nommé. Toutefois, Chloé Delaume et Alain Mabanckou font une distinction importante : l'écriture d'un roman se différencie de la rédaction d'un billet. Écrire et rédiger ne sont pas de même nature.
 
Parmi la vingtaine de blogs étudiés par Brigitte Chapelain se trouvent, entre autres, ceux de Pierre Assouline, de François Bon, d'Alain Mabanckou, d'Olivier Cousin, de Michel del Castillo...
François Bon donne une définition intéressante du blog d'écrivain : "c'est lorsque l'écrivain passe de l'expression de soi à la beauté du travail d'écrire".
Il fut, cet après-midi là, souvent question de Tabula rasa, le blog de François Monti et d'un de ces articles intitulé :
"Le blog littéraire est toujours à naître". Article un tant soit peu provocateur, tout au moins dans la bouche de Frédérick Houdaer, l'animateur de l'après midi. François Monti est aussi membre du Fric-frac club avec Claro. Ni Brigitte Chapelain, ni Louise Merzeau ne semblaient pourtant être perturbées par les inquiétudes de François Monti et de Frédérick Houdaer. Les blogs, qu'ils soient d'écrivain ou littéraires ont de beaux jours devant eux ; et leur moule libertaire semble bien solide. Pas de récupération en vue, ni de contrôle, par contre une force médiatique en puissance est là, qui respire et vit.

P.S. : la soirée s'est continuée par une rencontre entre
Saša Stanišic (Le soldat et le gramophone) et Atiq Rahimi (Syngué sabour) sur la question de l'écriture d'un roman dans la langue du pays d'accueil : l'Allemagne pour Saša Stanišic et la France pour Atiq Rahimi. Débat intéressant mais sans plus... me permettant en tout cas de découvrir ce jeune auteur bosniaque.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Orchidée 18/03/2009 11:15

ça avait l'air bien symapthique tout ça ...

Jean-François 19/03/2009 23:32


oui, assez...


Beatrix 10/03/2009 10:14

Interessant et inévitables blogs qui sont un petit contre pouvoir et il y a même des auteurs qui ont été édité et qui mettent leur oeuvre en ligne genre livre électroniqe...ça ne fait que commencer à mon avis.. Bises poétiques.

Jean-François 10/03/2009 14:40


pas si petit contre pouvoir que cela... ça devrait encore faire du bruit.
Curieux de suivre ce qui se prépare actuellement avec le projet de loi Création et Internet ? (c'est là : http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/index-5.htm)


alain 09/03/2009 19:28

J'aurai bien aimé être là. Je suis régulièrement le blog de François Bon.

Jean-François 10/03/2009 14:37


ça valait le coup !


In Cold Blog 09/03/2009 17:29

Voilà un débat qui a dû être passionnant. De ton compte-rendu j'ai retenu un point capital selon moi : "écrire et rédiger ne sont pas de même nature". Certain(e)s feraient bien de s'en souvenir.

Jean-François 10/03/2009 14:37


N'est ce pas...