Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

La vieille qui voulait tuer le bon dieu - Nadine Monfils

19 Septembre 2013 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Romans, #Roman Policier, #Humour, #Nadine Monfils

La vieille qui voulait tuer le bon dieu - Nadine Monfils

Retour des aventures déjantées de Mémé Cornemuse, fan d’Annie Cordy et de JCVD (Jean-Claude Van Damme, pour les ignares – méfiez-vous mémé Cornemuse ne va pas aimer !). Mémé Cornemuse est une synthèse de Ma Dalton et de Carmen Cru !

Depuis ses dernières aventures dans « Les vacances d’un sérial killer », Mémé Cornemuse est devenue concierge d’un immeuble peuplé d’habitants tous plus loufoques les uns que les autres.

Ginette, fan inconditionnelle de Lady Di, vient de trouver des chaussures jaunes ayant appartenu à son idole, fort de ce nouvel atout vestimentaire, elle décide de cocufier son mari pour la première fois sur le capot d’une grosse bagnole au fin fond d’un parking désert : le pied total ! Pendant ce temps, le cocu Marcel se fait découper en kit par un olibrius qui, summum de la délicatesse, conserve son zizi dans du camembert au frigo (ce qui lui permettra d’avoir une seconde vie !)... Il n’en faut pas plus pour lancer Ginette à la poursuite de l’assassin, pensez, s’il lui prenait l’envie de revenir, mieux vaut prendre les devant.

Mémé Cornemuse ne va pas voir ces aventures d’un bon œil, d’autant que les flics pourraient rappliquer et que ça risquerait de contrarier ses projets. Il y a dans la cave de l’immeuble un certain Jef, ancien repris de justesse, avec lequel elle élabore le casse du siècle. Mais l’arrivée fort médiatisée, dans le couvent d’en face, d’une criminelle libérée à la moitié de sa peine va chambouler tous leurs projets et nous faire découvrir un secret de la vie familiale et mouvementée de Mémé Cornemuse.

 

 Avec un humour assez corrosif, une langue imagée et impertinente, à l’image de son héroïne, Nadine Monfils nous entraine, à la suite de ses personnages, dans une aventure cocasse et réjouissante.   

Retour des aventures déjantées de Mémé Cornemuse, fan d’Annie Cordy et de JCVD (Jean-Claude Van Damme, pour les ignares – méfiez-vous mémé Cornemuse ne va pas aimer !). Mémé Cornemuse est une synthèse de Ma Dalton et de Carmen Cru !

Depuis ses dernières aventures dans « Les vacances d’un sérial killer », Mémé Cornemuse est devenue concierge d’un immeuble peuplé d’habitants tous plus loufoques les uns que les autres.

Ginette, fan inconditionnelle de Lady Di, vient de trouver des chaussures jaunes ayant appartenu à son idole, fort de ce nouvel atout vestimentaire, elle décide de cocufier son mari pour la première fois sur le capot d’une grosse bagnole au fin fond d’un parking désert : le pied total ! Pendant ce temps, le cocu Marcel se fait découper en kit par un olibrius qui, summum de la délicatesse, conserve son zizi dans du camembert au frigo (ce qui lui permettra d’avoir une seconde vie !)... Il n’en faut pas plus pour lancer Ginette à la poursuite de l’assassin, pensez, s’il lui prenait l’envie de revenir, mieux vaut prendre les devant.

Mémé Cornemuse ne va pas voir ces aventures d’un bon œil, d’autant que les flics pourraient rappliquer et que ça risquerait de contrarier ses projets. Il y a dans la cave de l’immeuble un certain Jef, ancien repris de justesse, avec lequel elle élabore le casse du siècle. Mais l’arrivée fort médiatisée, dans le couvent d’en face, d’une criminelle libérée à la moitié de sa peine va chambouler tous leurs projets et nous faire découvrir un secret de la vie familiale et mouvementée de Mémé Cornemuse.

 

Avec un humour assez corrosif, une langue imagée et impertinente, à l’image de son héroïne, Nadine Monfils nous entraine, à la suite de ses personnages, dans une aventure cocasse et réjouissante.  

La vieille qui voulait tuer le bon dieu

 

Nadine Monfils, Belfond, 2013 – 19,00 €

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

dasola 23/09/2013 17:28

Bonjour Jean-François, j'avais bien apprécié "Les vacances d'un serial-killer", lu l'année dernière. Mémé mitraillette très portée sur la chose est un personnage haut en couleur. Je lirais certainement celui-ci quand il paraîtra en poche. Bonne fin d'après-midi.

Jean-François 25/09/2013 23:13

C'est le premier opus que je lis. j'ai découvert mémé Cornemuse et apprécié son franc parlé !
à bientôt Dasola...