Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Parker, le chasseur - Richard Stark et Darwyn Cooke

12 Janvier 2011 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Comics et BD d'outre Manche

 

 

Richard Stark est Donald Westlake. Parker est un personnage qu'il a créé en 1962. Celui pour lequel il a toujours refusé que son nom soit utilisé dans les adaptations cinématographiques de ses romans : Point Blank avec Lee Marvin en 1967 ou Payback avec Mel Gibson en 1999. Seul Darwyn Cooke aura obtenu son blanc-seing.

Darwyn Cooke est un graphiste et animateur de renom (Batman adventures), il s'est lancé dans les comics à la fin des années 1990. Après avoir travaillé sur des héros mythiques : Catwoman, Batman, Spiderman, il s'est vu confié la série The Spirit de Will Eisner.

Cette adaptation du personnage fétiche de Donald Westlake est vraiment réussie. On retrouve l'ambiance des années 1960 d'une Amérique triomphante mais incertaine, corrompue, dangereuse. Les personnage sont truculents. Un brin d'humour, de sexe et de violence (mais alors vraiment très peu, admirablement suggéré par le dessin et le texte, on est à des années lumières de certaines BD qui étalent hémoglobine et gros nichons, quand ce n'est pas plus toutes les trois pages), et une intrigue admirablement bien ficelée, dont la mise en image rend un hommage parfait.

 

Parker est à la recherche de Mal Resnick. Après une affaire qui a mal tournée et dans laquelle il a failli tout perdre, y compris la vie, le voici de retour à New-York après un séjour écourté en prison. Son premier objectif est de retrouver sa femme qui semble l'avoir vendue à ce Mal Resnick. Mal est un personnage nébuleux et crapuleux. Il avait pourtant apporté tout cuit une affaire formidable où Parker aurait pu se faire un gros tas d'oseille. Mais Mal était coincé, il devait aussi un paquet de fric à l'Organisation et était obligé de doubler tous ses partenaires. Se croyant à l'abri, après une idylle décevante avec l'ex de Parker, sous la protection de l'Organisation, Mal ne se doute pas qu'un chasseur est à ses trousses. La pugnacité et l'immoralité de Parker font de lui un homme extrêmement dangereux et efficace.

 

Le dessin de Darwyn Cooke est superbe et sa narration très éclectique : il alterne de longues séquences dessinées avec très peu de dialogues avec des pages ou de long textes accompagnent quelques dessins, le tout imprimé en bichromie bleu/gris et noir, rendant une atmosphère froide et coupante qui sied à merveille à l'histoire.

 

Le comics est présélectionné pour Angoulême 2011.

 

Un billet de Benoît Cassel sur Planète BD, celui de Sassenach, et celui de Bulles et Onomatopée.

 


Parker, le chasseur

Richard Stark et Darwyn Cooke, traduction de Tonino Benacquista, Dargaud, 2010 - 19,00 €.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Joelle 27/01/2011 08:59



Les dessins collent magnifiquement à l'histoire :) J'ai vraiment beaucoup aimé alors que je connaissais déjà l'histoire !



Jean-François 10/02/2011 09:10



Oui, les dessins sont très maîtrisés