Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Les ignorants - Etienne Davodeau

19 Novembre 2012 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Bandes dessinées, #Etienne Davodeau

http://www.futuropolis.fr/couv_G/790044.gif

 

Un très bon cru !

 

Étienne Davodeau a passé toute une année auprès de Richard Leroy, vigneron dans les pays de la Loire à Rablay sur Layon. Il l'a accompagné dans tous les travaux de la vigne : de la taille aux vendanges... sans oublier les dégustations.

En échange Étienne a initié Richard à l'univers de la Bande dessinée. Ils ont tous les deux partagé leur ignorance et trouvé des similitudes dans leurs métiers respectifs.

 

Cette initiation croisée se lit comme un roman... graphique. Les deux protagonistes nous entraînent dans un voyage rythmé par les saisons et les impératifs de leur métier respectif : époque de la taille, festival de BD, période de vinification, travail de l'imprimeur...

Chacun propose à l'autre de rencontrer des personnages importants de sa profession : un vigneron par ici, un auteur de BD par là... et l'initiation croisée s'enrichit de dégustation de vin et de lecture de bandes dessinées : une bibliographie (Bu / Lu) est proposée en fin d'ouvrage et permet de découvrir des vins et des BD (il ne reste plus qu'à se les procurer...).

 

L'originalité du parcours de Richard Leroy est assez exemplaire. Banquier, amateur de vin dès sa majorité, il était membre d'un club de dégustation. Après de multiples visites de vignoble, il a un jour décidé de faire lui même son propre vin. Mais pas n'importe quel vin ! Richard Leroy est persuadé que la qualité gustative d'un vin est très liée à son terroir et au travail du vigneron : il choisit donc naturellement de passer en biodynamie. Ses positions peuvent parfois être extrêmes, mais le soin qu'il apporte à ses vins, ses vignes, sa terre, montre qu'il est possible de produire des vins de qualité avec ces méthodes d'agriculture. Il agit aussi en réaction à toute production de masse, synonyme pour lui de mauvais vin !

 

Quant à Étienne Davodeau, il nous offre un nouvel ouvrage intelligent, une sorte de Docu-fiction ouvert sur le monde. Son oeuvre (Rural, 2001, Les mauvaises gens, 2005)  nous permet de nous faire une idée de ce qu'est la France rurale et ouvrière aujourd'hui ou tout au moins le monde viticole avec ce nouvel ouvrage. Dessinateur engagé, Étienne Davodeau choisit le récit chroniqué et didactique plutôt que le pamphlet ou la diatribe. Son propos prend ainsi un sens plus universel et peut-être lu par les plus jeunes.

 

Un livre passionnant et magistralement dessiné.

 

Le site des édition s Futuropolis, une  page Facebook...


 


 

Les ignorants

Étienne Davodeau, Futuropolis, 2011 - 24,90 €.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Pyrausta 18/12/2012 11:22


Ah!!! Il fallait que je vienne sur le blog d'un homme pour retrouver le titre de cette BD! Pas moyen de m'en souvenir au moment où j'ai voulu en faire cadeau! Et pas un libraire n'a pu
m'aider...Donc cette fois, je note!! Merci.

Jean-François 20/12/2012 15:32



Merci, je connais plein de femmes qui adore boire aussi !!! 


Ce n'était probablement pas un libraire (à la Fnac, et dans les grandes surfaces dites culturelles, ce ne sont plus des libraires depuis bien longtemps, hélas !!!) 



Mo 21/11/2012 08:38


Très bel album oui. Agréable, instructif, ludique. J'étais sceptique sur les passerelles qu'il était possible de construire entre viticulture et BD mais force est de constater qu'on est là face à
une très belle tansmission de savoirs

Jean-François 20/12/2012 15:23



Un verre de vin et le scepticisme se transforme en enthousiasme ! 



Catherine 21/11/2012 00:50


Aïe, je l'ai lue, je l'ai appréciée mais je n'ai pas pris le temps d'en parler sur mon blog...

Jean-François 20/12/2012 15:22



Mais, il n'est jamais trop tard !!! 



Midola 20/11/2012 14:17


Il y a de grandes chances pour que je découvre cette BD à Noël puisque le père Noël a prévu de l'offrir à certaines personnes de mon entourage. Et l'avantage de Noël, c'est qu'il y a toujours de
bonnes dégustations à faire ! Plus sérieusement, même si le sujet ne m'attire pas forcément beaucoup, j'aime beaucoup le travail de Davodeau. Il parvient à nous intéresser à des sujets pas
forcément évidents.

Jean-François 20/12/2012 15:22



Noël approche, pourvu que le Père Noël n'oublie rien !!!



cathe 20/11/2012 10:02


Comme tu dis en effet un très bon crû ! Je me suis régalée en la lisant et je l'ai conseillée autour de moi

Jean-François 20/12/2012 15:21



à siroter un verre à la main !