Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Le sourire des marionettes - Jean Dytar

20 Octobre 2009 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Bandes dessinées


A la fin du XI° siècle, les Turcs règnent sur la Perse depuis trois générations. Le trône est tenu par le sultan seldjoukide Malik ShahMalik Shah.
Son grand vizir est iranien, il s'agit de Nazim Al-MulkNazim al-Mulk.
Malik Shah est le protecteur du célèbre mathématicien, astronome et poète Omar Khayyam Omar Khayyam(غياث الدين ابو الفتح عمر بن ابراهيم خيام نيشابوري ).
A cette époque la Perse, dont la capitale est Ispahan, est tiraillée entre sunnites et chiites qui se livrent à des luttes de pouvoir intestines. La domination turque est aussi mal vécue. Certains chiites sont entrés en résistance. Ils sont conduits par un ismaélien, Hassan ibn Sabbah, fondateur de la secte des assassins. Hassan ibn al-Sabbah

Omar Khayyam a pu être selon certains proche du soufisme, ou un précurseur de l'agnostisme. Ses poèmes reflètent une grande liberté de pensée et une volonté affichée de promouvoir la jouissance, le plaisir, l'individualisme au détriment de tous les endoctrinements et notamment religieux. Croire était pour lui une affaire personnelle, individuelle, la fréquentation des lieux de cultes, la soumission aux principes religieux n'étant pas obligatoire pour vivre sa foi. Retrouvez certains de ses poèmes : Les Roubaïates.

Ce grand jeu de géopolitique intérieure est admirablement décrit par Jean Dytar. Ponctués de poèmes d'Omar Khayyam, les dessins de Jean Dytar reprenant le style des miniatures persanes (riches en détails et couleurs, voyez ces beaux exemple de miniatures persannes), nous plongent dans un récit qui réscusite à merveille la Perse moyenâgeuse et cette controverse.
L'intérêt de ce livre, outre les qualités graphiques et narratives indéniables, les informations historiques passionnantes, réside aussi grandement dans la réflexion que cette histoire fait résonner en nous, citoyens du XXI° siècle. Ainsi s'éclairent sous un nouvel aspect le terrorisme aveugle, les martyrs, l'action politique dans toutes sa duplicité (pas besoin d'aller chercher loin, notre vie politique nationale regorge d'arriviste, d'ambitieux et de menteurs), les principes qui guident les hommes, fussent-ils amis d'enfance, vers des voies parfois complètement antagonistes. Rien de neuf, finalement, en Perse, au XI° siècle, la vie ressemblait étrangement à celle que nous vivons aujourd'hui. Pas d'espoir, alors ? Mais, si ce livre justement, formidable outil de lutte contre les obscurantismes et d'ouverture vers plus de connaissance (les quelques liens donnés plus haut ne sont que quelques pistes, à vous de les compléter et les explorer à votre goût).

Vivement de nouvelles découvertes aussi réjouissantes.

Le sourire des marionnettes
Jean Dytar, Delcourt, collection Mirages, 2009 - 14,95 €.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article