Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Las Rosas - Anthony Pastor

23 Mars 2011 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Bandes dessinées, #western, #Anthony Pastor, #femme

Las Rosas - Anthony Pastor

Une station essence en plein milieu du désert quelque part entre les États-Unis et le Mexique. Autour du bâtiment, des caravanes et quelques baraquements, « Las Rosas, ciudad de las mujeres ». Des femmes vivent là… en ruptures avec leur conjoint, leur famille, rejetées par la ville voisine, elles ont décidé de vivre entre elles, au bord de la route, comme des laissées pour compte de la société. Pas tout à fait marginalisées, mais plus du tout intégrées, à le frontière entre la ville et le désert, seulement reliées par le ruban d’asphalte à ce qui reste la normalité. Rosa arrive, accompagné par le shérif Flecha. Elle est enceinte, a subi des violences, baigné dans des trafics, le shérif pense qu’elle pourra être en sécurité, loin des tentations et des dangers qui la guette en ville. Une décision d’assistante sociale plus que celle d’un homme de loi. Rosa tente de garder ses secrets, elle va découvrir que Las Rosas en recèle de nombreux, sombres et dangereux.

Rosa est accueillie par Marisol qui règne en maîtresse de maison sur la station service et lui donnera quelques petits boulots à faire. Elle loge avec Yoli qui en pince pour Pedro Cuervo. Ce dernier, prétend être le père d’Angel, neveu de Marisol. Tout le monde, à Las Rosas, attend le retour d’Angel depuis sa sortie de prison. Surtout Marisol qui veut savoir pourquoi sa sœur est morte et soupçonne Cuervo.

Quant à ce dernier, plongé dans un comportement mystique et radical, pense qu’Angel est l’auteur des menaces de morts qu’il reçoit par SMS.

Rosa croisera aussi la route de la vieille, qui déambule autour de Las Rosas sans que personne ne s’en préoccupe, et ne l’aperçoive même…

Tant de passion, de souffrance, de fragilité qui mûrissent au soleil de Las Rosas ; chacune jalouse de ses secrets, chacune en attente d’un dénouement, d’une naissance, d’une renaissance, voire d’une rédemption… et le ventre de Rosa qui s’arrondit au fur et à mesure que les mystères s’épaississent.

Pendant ce temps, sur le poste de télévision, constamment allumé, de la station service passent des novelas, ces séries latinos à l’eau de rose.

Las Rosas est un « western tortilla à l’eau de rose » nous prévient l’éditeur sur la couverture.Les dessins d’Anthony Pastor sont en N&B, ombrés par la technique du tramage, cher aux mangas, contribuent fortement à donner cette ambiance d’entre deux mondes, de suspicion et de secrets qui jalonnent son histoire. Le scénario est riche en rebondissement, les personnages ont une véritable dimension psychologique et leurs rapports sont admirablement bien décrits. L’histoire mériterait bien une adaptation cinématographique, elle s’y prête à merveille.

 

Las Rosas

Anthony Pastor, Actes Sud, l'An 2, 2010 - 20,00 €.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Joelle 27/03/2011 21:22



J'aime vraiment bien la couverture à l'allure surannée :) Et si l'histoire est intéressante, c'est encore mieux ! Je note donc :)



Jean-François 29/04/2011 10:35



Oui, l'histoire est vraiment bien et le suspense tient bon !