Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

En silence - Audrey Spiry

1 Octobre 2012 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Bandes dessinées

 http://bd.casterman.com/docs/Albums/42348/9782203032729_cb.jpg

 

Une bande dessinée très originale, tant par son graphisme que par son sujet et la façon dont il est traité. L’œuvre semble être une sorte de catharsis autobiographique.  

 

Nous suivons puis plongeons avec les protagonistes de cette aventure dans un magnifique canyon aquatique. Une famille de quatre (deux petites filles charmantes et très attachantes et leurs parents), un couple et leur guide s’aventurent dans un canyon au décor de rêve, pour une descente sportive et pleine d’émotion : le départ du canyon se fait après une rude marche dans une forêt profonde et abrupte et doit déboucher sur la mer. L’héroïne principale, Juliette, est la jeune femme du couple. Elle parle en off de temps en temps en commentant ses impressions, tant sur l’aventure que sur sa vie de couple. Les péripéties de la descente et leur cortège d’émotions vont agir comme un révélateur pour permettre à Juliette de faire le point sur ces sentiments et sur sa vie.

 

Le rythme est endiablé, et le lecteur se trouve confronté à des émotions qui ressemblent à s’y méprendre à celles que l’on peut ressentir lorsqu’on pratique ce sport extrême. Le danger de l’eau, le sentiment d’oppression ressentie dans des espaces réduits et contraints (quand on rentre dans un canyon, il n’y a souvent aucune possibilité d’échappatoire, à moins d’aller au bout, et c’est le cas dans ce livre...), et en même temps l’aspect ludique des glissades, des sauts dans des vasques profondes, de la nage dans une eau claire et limpide, le silence de la nature environnante et les bruits de la rivière, ces derniers variant du clapotis au fracas des chutes d’eau, d’une musique relaxante (qui ne s’est jamais endormi avec une musique d’ambiance reproduisant le doux bruit de l’eau qui coule ?) à la fureur inquiétante que représentent des trombes d’eau se fracassant sur des rochers, tous ces éléments sont traduits dans ce livre extraordinaire.

Le graphisme choisi par Audrey Spiry y est pour grand-chose. La dominante bleue et verte confère au décor son réalisme, le choix de la couleur directe et des aplats donne un aspect presque irréel à l’aventure. Et c’est là que l’histoire prend des directions inattendues et brouille les pistes : le réalisme de la situation se dilue petit à petit dans un espace amniotique où la psychologie des personnages se fond dans les méandres de la rivière. En effet, l’illustration nous plonge dans un récit qui flirte avec le fantastique : les réflexions de Juliette se trouve amplifiées tant par ses émotions (peur de sauter dans le vide...) que par la façon dont elle voit le monde autour d’elle et ce qui nous est donné, à nous lecteur, à voir. Le travail d’Audrey Spiry  sur les corps et sur l’eau est des plus admirables. Son travail sur les formes, sur le mouvement, tant des corps que de l’eau est étonnant et beau. Il se dégage une poésie visuelle qui confère au récit un surcroit d’émotions et une dimension fantastique : le canyon devient un corps vivant qui lutte contre ceux qui le parcourent. Le canyon, par sa représentation graphique est indéniablement le huitième personnage de cette aventure et son héros : c’est grâce à lui que Juliette se reconstruit, le canyon est le prince qui emporte Juliette vers sa libération ou sa renaissance. 

 

http://bd.casterman.com/docs/Albums/42348/Sans%20titre.JPG

 

Quelques billets : Jean-Claude Loiseau sur Télérama, Fabien B. sur Actualitté, sur le blog de France 3 Pays de la Loire et enfin le site de Casterman


En silence

Audrey Spiry, Casterman, collection KSTR, 2012 – 16,00 €

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

cristie 21/04/2013 15:20


Une BD qui me parle !

Jean-François 21/04/2013 23:43

à lire en tous cas !

Loo 04/10/2012 12:35


Une belle couverte et un commentaire encourageant, de quoi donner envie de le lire. Je n'ai jamais croisé ce livre ni entendu parler. Je m'y laisse volontier tentée.

Jean-François 11/10/2012 10:38



ahhh ! se laisser tenter ! le plaisir n'est jamais bien loin, juste derrière la tentation ! 



Belzaran 01/10/2012 18:45


A force de lire les chroniques, j'ai compris qu'il fallait que je la lise celle-là !

Jean-François 11/10/2012 10:37



oui, ce serait dommage de la rater !