Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Dans la nuit la liberté nous écoute – Maximilien Le Roy d’après le récit d’Albert Clavier

22 Janvier 2012 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Bandes dessinées

http://www.lelombard.com/images/serie/dans-nuit-liberte-nous-ecoute-336-l325-h456-c.jpg
« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »
Article 35, Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, 1793.

L’auteur Maximilien Le Roy explique comment tout a commencé par un livre : celui d’Albert Clavier intitulé De l’Indochine au Vietnam libre. Après sa lecture Maximilien Le Roy est allez rencontrer Albert Clavier et lui a exposé son projet. Faire une biographie de son engagement humain au Vietnam.
Albert Clavier est un jeune homme de 18 ans en 1945. Issu d’une famille pauvre des abords de Grenoble, il s’engage dans l’armée coloniale au sortir de la Guerre en 1947. Fier des idéaux républicains acquis sur les bancs de la communale et de l’engagement communiste de son frère aîné qui a œuvré pour la Résistance et fut déporté par les Allemands, il reste confiant de la volonté civilisatrice de la France dans les colonies. Ce qu'il va découvrir va le plonger dans une perplexité sans fond. Tiraillé par son amour pour la patrie et sa devise, se sentant trahi par le comportement de ses compagnons d’armes, comprenant que les Vietnamiens combattent un envahisseur et luttent pour leur liberté et leur indépendance, découvrant les atrocités commises par l’armée française, qui lui rappellent celles que commettait la Wehrmacht quelques années auparavant Albert Clavier n’a d’autres choix que de rejoindre le Vietminh et ses combattants parmi lesquels il trouvera amitié et réconfort et surtout la reconnaissance des valeurs républicaines et humanistes qu’il pensait défendre en s’engageant dans l’armée française.
Cette défection, cette trahison lui vaudra une condamnation à mort et un exil de plus de 21 ans.

Maximilien Le Roy réussit, dans ce portrait à mettre en avant les valeurs défendues par Albert Clavier. Ce livre offre aussi de matière à réfléchir : ce qui est nécessaire et indispensable, surtout lorsque l’on choisit de défendre non pas une cause futile (un drapeau, un pays, une ethnie, une religion…) mais des idées (celles par exemple de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen). Ainsi un soldat peut-il ne faire qu'obéir aveuglément à ces chefs ? Le parcours d'Albert Clavier montre que lorsqu'on est un être pensant on peut être amené à s'engager contre l'armée de son propre pays. La défense de ces valeurs (liberté, égalité, fraternité, droit des peuples à disposer d'eux même...) peut transcender l'engagement patriotique. Maximilien Le Roy montre dans cet ouvrage un talent de conteur et une belle capacité à s'engager pour des causes difficiles.

« Chantez, compagnons, dans la nuit la Liberté nous écoute...
Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu'on enchaîne ? »
Maurice Druon – Joseph Kessel, Le chant des partisans, 1943.

 

 

L'éditeur  Le Lombard. Un beau billet de Sullivan.

 


Dans la nuit la liberté nous écoute

Maximilien Le Roy d’après le récit d’Albert Clavier, Le Lombard, 2011 – 24,95 €.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mo' 25/01/2012 10:38


un peu déroutée par cette bio. Mêmes si les convictions de Le Roy ont guidé ce projets, j'ai trouvé l'auteur très discret sur ce travail. Je suis habituée à ses ouvrages sur la situation
palestinienne où il n'est pas avare quant à l'argumentation de son positionnement alors qu'ici, il se repose totalement sur Clavier. Une gene qui ne nuit pas à la portée de ce témoignage

Jean-François 16/03/2012 15:04



Va falloir que je déocuvre le reste de son travail...



Joelle 23/01/2012 16:24


Cela fait plusieurs fois qu'on le regarde à la librairie ... on finira bien par craquer (à moins que la biblio soit plus rapide que nous et qu'on le trouve sur leurs étagères ! mdr !)

Jean-François 24/01/2012 08:38



Il est dans la sélection pour Angoulême... tes bibliothécaires auraient déjà dû réagir !!!


Sinon, craquer pour ce genre de livre est un excellent investissement...