Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Conformisme ! best sellers, progrès technologique et matraquage médiatique...

15 Avril 2010 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Humeurs

Sur Livre Hebdo, le 14 avril dernier...

Le palmarès de l'iBookstore d'Apple

Dix jours après la sortie de l'iPad aux Etats-Unis, ses huit meilleures ventes de livres numériques correspondent aux meilleures ventes de livres imprimés. 

 

Cela ne vous semble-t-il pas étrange ?


Les accrocs aux nouvelles technologies, ceux qui dès qu'une nouveauté pointe le bout de son nez, sont prêt à faire la queue des heures durant devant la FNAC pour être les premiers servis, sont ceux là même qui courent après les dédicaces du dernier livre des Musso, Coben, Meyer et autres auteurs de best seller. Nous pourrions avoir la même réflexion avec les films au cinéma, la mode vestimentaire, les voitures, la bouffe prédigérée des fast food qu'ils soient d'origine anglo-saxonne ou orientale.


Culture et confiture, le sous titre de ce blog est bien nommé en cette circonstance. Comment résister à ces matraquages médiatiques et technologiques ? Avons-nous réellement besoin de cet Ipad, de tous lire la même chose ? Parfois je me dis que c'est peut-être une pas si mauvaise chose finalement : nous avons besoins de repères communs, nous devons pouvoir parler le même langage et partager des référents communs, si nous désirons vivre ensemble et construire une société alter-mondialiste préservant des cultures originales (mais combien de temps le resteront-elles ?). C'est une sorte d'ambivalence. Comment se comprendre et partager nos lectures, nos musiques, nos images tout en cultivant nos différences ?

 

J'ai vraiment l'impression que nous vivons un monde où l'ultra médiatisation nous mène droit vers un conformisme généralisé, sorte de mondialisation culturelle, une uniformisation inquiétante des loisirs et de la culture. Tout le monde le nez sur son Ipad en train de lire une histoire de vampire ou de sorcier matinée d'ésotérisme cheap.

 

Ce blog est et restera un espace de résistance et d'ouverture sur le monde. Un lieu de partage. Vous trouverez dans ces lignes principalement des objets culturels dont on n'entend pas ou peu souvent parler. Mon boulot de bibliothécaire m'offre cette possibilité de chiner dans ces espaces imaginaires sombres et obscurs mais qui illuminent ceux qui les découvre.

 

Je vous invite à lire sans retenue Ghérasim Luca, à voir Afrique 50 de René Vautier  ou Rumba (tiens, zut je n'ai encore rien écrit sur ce film de Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy, faudra que je m'y colle, un de ces quatre)... à découvrir tout cela sur votre Ipad aussi, si vous en possédez un, et à en parler autour de vous...

 

allez, zou...

à bientôt...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Midola 30/04/2010 23:13



c'est désespérant de voir en bibliothèque les Lévi, Musso, Pancol, etc. fonctionner sur réservations alors que de petits bijoux restent abandonnés sur le présentoir des nouveautés, à prendre la
poussière jusqu'à ce qu'on le mette de force dans les mains d'un lecteur... Mais ne désespérons pas, on fait un magnifique métier !



Jean-François 02/05/2010 00:02



Ben oui, bibliothécaire, c'est un beau métier, et une de nos principales missions est de mettre en lumière ce qui ne l'est pas.



L'ours 23/04/2010 15:17



Tu l'as dit, "nous devons pouvoir parler le même langage". En bref, nous devons pouvoir. Pouvoir lire la même chose... ou non ; avoir, simplement, la possibilité de choisir.
Cette diffusion massive d'une poignée d'oeuvres - à la qualité souvent plus que discutable, mais ce n'est pas l'important - au mépris de toutes celles qui peinent à s'extraire de la
clandestinité, est une chose éminemment grave. À la censure pure et dure succède un phénomène plus insidieux mais au moins aussi lourd de conséquences : le matraquage culturel
(médiatico-culturel, évidemment). Prenez et lisez/regardez/écoutez, ceci est ma culture, sélectionnée, prémâchée et prédigérée...


Ou comment entretenir l'illusion qu'une société jouit d'un libre accès à la culture quand ses choix en la matière lui sont, sinon dictés, du moins délimités.


C'est toujours un plaisir de lire tes billets, poussin ; mais que c'est dur de voir tant et tant de titres qui mériteraient lecture, quand j'ai déjà des dizaines de livres en souffrance...!


Allez, surtout continue de souquer, du moment que c'est à contre-courant...



Jean-François 01/05/2010 23:58



Merci beaucoup mon oursin, euh, mon ourson, ton petit mot me touche beaucoup...



Marie 23/04/2010 07:59



Merci pour ce billet et bravo !


C'est certain, il est indispensable d'échapper aux auteurs de best sellers que les médias veulent à tout prix nous imposer. Pour des lectures avec plus de réflexion ou plus de rêve tout
simplement, il faut s'éloigner des sentiers battus...


 



Jean-François 01/05/2010 23:57



ben oui, mais ce n'est pas si évident que cela.



Lo 22/04/2010 19:25



Ah Rumba, quel excellent film !


Partageons nos lectures diverses et variées et surtout libres ! tant que nous en avons la possibilité....



Jean-François 01/05/2010 23:56



Oui, splendide, franche rigolade et beaucoup de poésie...