Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Che - Hector Oesterheld, Alberto et Enrique Breccia

3 Septembre 2012 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Bandes dessinées

 

Cette bande dessinée a une histoire passionnante, autant que celle du personnage historique dont elle croque la vie de façon magistrale. Première biographie de Ernesto Guevarra, dit le Che en bande dessinée, elle a paru en Argentine, son pays natal, en 1968. 60 000 exemplaires sont écoulés en quelque semaines. Puis la dictature militaire s'installe, les auteurs, Hector Oesterheld, Alberto et Henrique Breccia sont menacés, les planches originales sont brûlées. Quelques exemplaires trouveront refuge enterrés au pied d'un arbre. Hector Oesterheld, le scénariste disparaitra, certainement tué par la junte militaire en 1977 ou 1978. Le dessinateur, Alberto Breccia, aidé de son fils Enrique, participe grandement à l'iconographie idéalisée autour du Che. Le traitement graphique en N&B est admirable et varié : parfois des dessins précis, réalistes, aux décors travaillés, d'autres fois des traits, des tâches, des éclats noirs ou blancs, des jeux avec l'ombre et la lumière, une technique parfois proche du pochoir, pas très loin de la célèbre image du Che tirée de la photo d'Alberto Korda. Les auteurs se sont largement inspirés des documents disponnibles : photographies, y compris celle du Che sur son lit de mort, textes du Che, y compris son journal de Bolivie relatant ses dernières aventures. Cette volonté de coller à la réalité donnent une image réaliste, bien qu'idéalisée du Che. Première contribution dessinée à l'édification d'une légende.


 

La bande dessinée a paru une première fois en 2001, avec cette couverture, chez l'éditeur Fréon. Son prix chez les collectionneurs commence à monter.

Alberto Breccia était un ami de Hugo Pratt (même origine d'expatriés italiens), il a eu une grande influence sur nombre de dessinateurs modernes.

 

Oeuvre capitale dans l'édification d'une légende, cette BD vaut le détour ne serait ce que pour rendre hommage à ses auteurs.

 


Che

Hector Oesterheld, Alberto Breccia, Enrique Breccia / Delcourt, 2009 - 12,90€.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

amazon.com argan oil 21/10/2014 08:12

Enrique accompagné Magellan vers l'Europe, et au-delà sur la recherche de Magellan pour un passage vers l'ouest aux Indes orientales, et il a servi comme interprète pour les Espagnols.

Anais 04/08/2014 19:58

J'ai visité votre blog, et je voudrais vous dire que j'aime vraiment les images que vous avez arrangées tout au long de votre blog

Jean-François 10/08/2014 18:26

Merci beaucoup, au plaisir de vous lire à nouveau...

Mo' 06/09/2012 14:01


En fait, je me suis totalement trompée dans le commentaire que j'ai laissé ce matin. Il était certainement bien trop tôt (une excuse comme une autre ^^). L'album que je veux me procurer n'est pas
consacré au Che mais à Zapata. Désolée pour la méprise mais ces révolutionnaires me font tourner la tete ! Pour le reste, je ne reviens pas sur ce que je t'ai dit : l'album que tu présentes ici
m'intéresse au plus haut point ;)

Jean-François 07/09/2012 11:59



Bah ! pas grave... L'amérique latine a produit de nombreux révolutionnaires... Squarzoni, j'aurais du avoir la puce à l'oreille, mais je n'ai même pas tiqué !


 



Mo' 06/09/2012 04:31


Je prends note des référence de l'album. Je voulais de toute façon découvrir la manière dont le Che est abordé en BD (un diptyque de Squarzoni m'intéresse en particulier). Je vais voir pour me
procurer cet album également, une bonne occasion de découvrir enfin Breccia. Merci pour cet article