Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Batman, The Killing Joke - Alan Moore et Brian Bolland

16 Juillet 2012 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Comics et BD d'outre Manche

 

http://images-booknode.com/book_cover/1066/batman---the-killing-joke-1066282-250-400.jpg

 

Crée par Bob Kane et Bill Finger en 1939, Batman est le seul super-héros à ne pas avoir de pouvoirs surnaturels.

Bruce Wayne habite Gotham City et lorsqu’il enfile son costume de chauve-souris c’est pour  pourfendre les criminels. Il se trouve aux prises avec des malfrats terrifiants et mégalomanes, tel le Joker. Bruce Wayne a été témoin de l’assassinat de ses parents, c’est ce traumatisme qui le conduit à défendre la justice partout où elle est malmenée. Milliardaire et inventeur, Bruce Wayne offre à Batman les moyens de sa lutte. S’il refuse toujours d’utiliser des armes à feu, il ne s’abstient pas d’utiliser la technologie moderne pour son costumes blindés et ses moyens de locomotions : Batmobile, Batplane, Batboat, Bat-Sub, Batcycle, ou encore en utilisant des batarangs (des boomerangs) pour neutraliser ses ennemis...


Comme tous les comics de super-héros, les scénarii sont passés de mains en mains, Frank Miller en a, le premier, fait un héros sombre, à la dualité complexe, faisant apparaitre un flou dans les frontières entre le Bien et le Mal. Il a notamment travaillé avec le dessinateur   David Mazzucchelli (Asterios Polyp) pour Batman, year one.

Lorsque,  Alan Moore (V pour Vendetta, From Hell,  Jack B. Quick...)et Brian Bolland reprennent la série et ils réalisent un one-shot en 1988 : The Killing Joke. Dans la même veine, que Miller et Mazzuchelli, tout en s’adressant clairement à un public adulte, cette histoire contribue à la légende de Batman. La mutilation de la fille du flic ami de Batman par le Joker, puis l’humiliation du père sont prétextes à une confrontation ultime entre les deux personnages. Cette dernière se termine d’une admirable façon, une trouvaille scénaristique assez géniale, qu’il convient évidemment de ne pas dévoiler...

Nouvelle édition, recolorisée par Brian Bolland.  


http://media.paperblog.fr/i/156/1564487/batman-the-killing-joke-the-dark-knight-retur-L-2.jpeg

Avant de se plonger dans les salles obscures voir le dernier opus du Chevalier Noir de Christopher Nolan, The Dark Knight Rises, il est toujours utile de relire un bon vieux comics. Une petite bande annonce ?



 

 

 

 


Batman, The Killing Joke

Alan Moore, Brian Bolland, Panini comics, 2009 – 15,00 €

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article