Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Gemma Bovery de Posy Simmonds

20 Avril 2007 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Comics et BD d'outre Manche

Je n'ai pas lu Emma Bovary de Gustave Flaubert.
Est-ce un drame ? Une erreur de parcours ? Mes profs de français étaient ils inconscients ? Ont-ils commis une erreur irréparable ? Suis-je passé à côté d'un monument de la culture française, mondiale ?
Que de questions, de remords, quand on a l'impression de ne pas avoir fait comme tout le monde ! Est-ce grave ami(e)s lecteurs ?

                      Mais !
Mais, j'ai lu Gemma Bovery de Posy Simmonds, une adaptation libre d'Emma Bovary de Gustave Flaubert.

C'est l'histoire d'une jeune anglaise, prénommée Gemma qui épouse un certain Charlie Bovery. Ces deux anglais décident de s'installer en Normandie pour fuir l'ex-femme de Charlie et ses deux enfants que Gemma ne supporte plus.
Ils achètent une maison normande et découvrent la France et les français. Parmi eux, leur voisin, Raymond Joubert, boulanger de son état et amoureux transi de Gemma. Il va l'observer et découvrir d'étranges analogies entre cette jeune femme et Emma Bovary, l'héroïne de Flaubert. Leurs trajectoires de vie semblent curieusement parallèle.

Gemma est morte aussi, on le sait dès le début du livre, mais s'est-elle suicidée ? Raymond Joubert enquête et fouille dans le journal que tenait Gemma et qu'il a subtilisé.

Terribles histoires d'amours, étranges destins, le style de la BD est très original et invite à un mélange de genre très intéressant. Le texte et
la typographie alternent entre un traitement romanesque classique (quand Raymond parle, à la première personne) et les bulles et autres récitatifs de la BD (lorsque l'action prend le pas sur la narration). D'autres entrées textuelles et graphiques sont aussi proposées : extrait du journal, de lettres, de photos, de plans... Les dessins sont en noir et blanc : des flous, des scènes extrêmement détaillées,  c'est maîtrisé. Textes et dessins se répondent habilement pour que l'on navigue entre présent, flash-back et souvenir d'Emma Bovary (Ah ! si je l'avais lu... j'aurais pu apprécier encore plus cette curiosité).

L'ensemble a un charme anglais, un ton "so british".

On se prend à rêver pour que Posy Simmonds s'attaque à un autre de nos classiques littéraires. Tiens, que n'ai-je pas lu encore ?
Cliquez là pour une analyse fouillée et intéressante de cette BD (et en prime celle d'Ethel et Ernest de Raymond Briggs)

Gemma Bovery de Posy Simmonds, Denoël, Paris, 1999, 22,87 €.
 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Gachucha 20/04/2007 17:33

J'ai beaucoup aimé cette BD, est-ce qu' elle t'a donné envie de lire Mme Bovary ? Merci pour le lien, je ne connaissais pas ce site, mais c'est dense ...Je ne sais pas si tu connais les albums jeunesse de Posy Simmonds , graphiquement c'est le même univers (mais en couleur). Le plus connu c'est "Matilda, l'horrible petite menteuse", mais j'aime beaucoup "Le buffle en colére" qui parle de problèmes d'argent dans une famille (le thème n'est pas fréquent dans les albums jeunesse).

Jean-François 21/04/2007 19:04

Ben, non... pas pour l'instant en tous les cas. Mais je ne dis pas que l'envie m'a tout de même effleuré... je me suis dis maintes fois que si je l'avais lu j'en aurais eu encore plus de plaisir, mais en même temps le lire maintenant me fait un peu peur : peur de ne pas accrocher, d'être déçu...Par contre de Posy Simmonds je ne connais pas les albums dont tu parles, mais je l'ai découvert grâce à Art Spiegelmann, ici : Little Lit, Volume 2, Drôles d'histoires pour drôles d'enfants, dirigé par Art SpiegelmanTu pourras y trouver l'histoire "Mr Frimas"J'irais voir ses bouquins... Merci pour tes conseils.