Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

La recette de la liqueur de Génépi

1 Avril 2007 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Le Génépi et l'Argousier

Voici une lettre que ma mère garde précieusement dans ses archives culinaires.


Elle date de 1965, je n'étais alors qu'un tout petit embryon de quelques jours à peine. Cette lettre est fondatrice, elle est une partie de ma personnalité...

Je ne sais pas si elle lui sert souvent, mais il a été difficile de lui extorquer ce papier jauni. Je voulais juste la scanner, mais avec ces nouvelles technologies, va savoir ce que peut devenir un vieux morceau de papier. Non ! En fait, je ne pense pas que ce soit là son sujet d'inquiétude, elle connaît bien son fils et se doute que je risque d'égarer son précieux document. Je vais en prendre soin et tâcher de le lui rendre dès que possible.

Cette recette de la liqueur de Génépi n'est pas la bonne. C'est juste celle de Daniel. La bonne c'est celle que vous ferez vous avec le génépi que vous serez allé cueillir, là haut sur la montagne... Une recette c'est fait pour être lue, appropriée et améliorée, sinon ce n'est pas une recette, mais une injonction. Oui, oui, je sais bien qu'en pâtisserie, on ne peut s'accommoder d'à peu près, mais en liqueur, si !
Il faut savoir tâtonner pour trouver le juste mélange, celui qui va vous ravir les papilles et emporter vos émotions gustatives vers des sommets. Ceux, justement où pousse la merveilleuse fleur.
Car, il est évident que le génépi ne peut être réussi que si vous allez vous-même chercher les brins magiques qui en forment l'exclusif ingrédient, le reste n'est qu'affaire de degré.
Méfiez-vous, toutefois, la fleur se cache et ne se laisse pas approcher aussi facilement. Pour réussir il faut savoit composer avec différents éléments. Il y est question d'altitude, d'exposition, de moment adéquat (non modélisable, bien sûr), de substrat géologique, de tectonique des plaques, de sueur et de bonheur. Ne vous mettez jamais en danger pour la trouver : c'est malheureux, mais il est courant que des "chercheurs" de génépi perdent la vie en chemin, c'est non seulement dommageable mais aussi très stupide, car cela n'en vaut pas la peine, aucune liqueur au monde ne vaut la vie.



Précisions :
Le génépi est une plante protégée. Les liqueurs et produits à base de génépi que vous trouvez sur le marché sont la plupart du temps élaborés avec des plantes de culture.
Cependant les puristes vont cueillir eux même leur génépi en montagne. La récolte est limitée à une poignée de brins par personne, quand elle n'est pas purement interdite. Une centaine de brins suffisent amplement à faire plus de deux litres de liqueurs.
Les fraudeurs et autres resquilleurs ont déjà pu être verbalisés, généralement la cueillette est aussi confisqué...
Enfin, il s'agit ensuite de raison garder, car le vieil adage de ma grand-mère, est toujours d'actualité : "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommer avec modération".

[]

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

fr2307 08/08/2014 08:41

Bonjour,
Touché aussi par cette lettre jaunie. Ma recette de Génépi est très semblable (quantité de sucre à doser suivant les goûts; plus facile à rajouter qu'à enlever).
Pourrais-tu J-F, nous en apprendre un peu plus sur ce Daniel?

Jean-François 10/08/2014 19:13

Un simple cousin de ma mère, dont je viens de voir le frère aujourd'hui, 25 ans après notre dernière entrevue !

Nicolas 09/11/2008 19:42

Très touché par ce document! Allez savoir pourquoi... En tant que savoyard, je pars à la récolte chaque année, et je me permets de confirmer que la préparation du génepi, c'est avant tout un état d'esprit! Merci -Nicolas-

Jean-François 13/11/2008 14:00


Merci beaucoup...


Gambadou 04/04/2007 18:50

j'y ai gouté pour la première fois cet hiver lors de nos vacances dans les alpes... un peu fort pour moi !!! et si on peut faire 2litres par personne !!!! Il y a intéret à ne pas être trop loin de son lit !!!!

Jean-François 04/04/2007 22:02


Tu peux, certes, faire deux litres, mais tu n'es pas obligé de les boire tout de suite... C'est à conserver (très bien d'ailleurs, avec l'âge le degré en alcool tombe et la liqueur devient un peu
plus sucrée) et à boire en soirée (le lit n'est donc pas loin) et entre amis. Seul, ça peut aussi avoir son charme.


Jef 03/04/2007 19:25

Merci de la recette. Je ne manquerais pas une cueillette mesurée lors de ma prochaine balade de fin de printemps.

fanyoun 03/04/2007 14:17

J'ai gouté cette liqueur à l'automne pour la 1er fois. Ce sont des amis enseignants qui l'on confectionné eux même après une escapade montagnarde de plusieurs jours. Et j'ai trouvé ça très bon. J'apprécie beaucoup la petite précision sur cette plante qui est effectivement protégée, comme beaucoup d'autres en montagne d'ailleurs.