Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Emily, cahier de l'étrange de Rob Reger et Buzz Parker

20 Février 2007 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Albums

Voici une plongée dans l'univers d'une adolescente au regard noir qui a oublié d'être angélique, et voit la vie comme elle l'entend.

Le 13 avril 1993, Emily, jeune adolescente de 13 ans, naît sous le crayon de Rob Reger. Destiné à orner des autocollants distribués dans des boutiques de planches à roulette et dans les concerts, le personnage d'Emily voit le jour afin de promouvoir Cosmic Debris, une marque de skateboards à Santa Cruz. Quelques temps plus tard, installé à San Francisco, Rob Reger reprend ce personnage au regard noir pour créer la ligne de vêtements Cosmic debris. Ainsi, Emily se retrouve rapidement sur des T-shirts, des sacs, des montres... Depuis, elle est devenue un phénomène underground, l'égérie de millions d'adolescents.

En 2003, Rob Reger a décidé de faire d'Emily une héroïne de livre, un livre aux couleurs de la jeune fille : noir, rouge et blanc, un livre aux illustrations bien étranges dans la lignée de la tendance gothique, mais l'humour et le cynisme en plus.

Emily est une adolescente de 13 ans au regard noir accompagnée de quatre chats noirs aux yeux perçants. Habillée tout de noir, elle est "anti-cool" et elle n'écoute et ne suit les conseils de personne, sauf d'elle-même. Elle est l'anti-héros du mouvement "Do it yourself" (fais-le toi-même). Un peu fainéante sur les bords (en fait, elle est juste heureuse de ne rien faire), elle est partisane du moindre effort. Son expression préférée est "Get Lost !" ("Va te faire voir !") à prendre dans les deux sens : une invitation à voyager dans les endroits inconnus et en même temps, d'aller voir ailleurs si elle y est (version polie)... Bref, une adolescente typique comme on les aime, en pleine crise de rébellion contre le monde entier.

A travers le Cahier de l'étrange, Rob Reger invite le lecteur à découvrir les préceptes qui régissent la vie d'Emily... Ecouter, Parler, penser, être. Cela se limite à ces quatre verbes éclairés par des illustrations sombres et impertinentes à la fois. Car Emily est n'est pas un diable, juste une petit fille effrontée qui veut vivre sa vie comme elle l'entend.

Le trait est épais, la mise en couleur simple (noir, rouge et blanc) et certains détails mis en brillance (on est obligé de jouer avec la lumière pour déchiffrer les messages cachés). Toute cette simplicité dans le dessin sert l'univers d’Emily : on le découvre avec légèreté, on apprécie l'humour de chaque page.

"Peu importe là où tu vas... Pourvu que tu te perdes"
"Si Emily n'en faisait qu'à sa guise... Chaque journée serait grise"
"Emily ne dit pas de gros mots, elle maudit"

Cliquez vers le lien du site d'Emily.

Emily, cahier de l’étrange, Rob Reger, Buzz Parker, Chronicle books, San Francisco, Seuil, Paris, 27 avril 2004, 12,00 €

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

best web startup 14/08/2014 11:51

The book is an interesting one to read through. Both the writers have shown full justification to the book by choosing a good theme for it and they are able to impress the readers up to an extent. Anyhow the book guarantees minimum readers satisfaction.

jeangs 08/02/2008 07:56

Je suis fan de la première heure de ces petits livres. De vrais bijoux ! Par contre, j'ai feuilleté le comics qui ne m'a pas semblé de la même facture. Mais je ne suis pas très comics en général...Merci pour ton commentaire sur mon blog auquel j'ai très modestement répondu. Si tu aimes la BD militante, et tu dois déjà les avoir dans ta bibliothèque, tu as les albums de Davodeau : Rural et Les mauvaises gens

Véronique 06/06/2007 18:23

Et moi, je vote pour Emily !!!!@mitié,

sylvie 16/05/2007 09:41

J'ai aimé ce livre là aussi, par contre je ne connaissais pas sa genèse, et je n'avais pas eu la curiosité d'aller sur le site. Merci donc pour infos et liens.

Elfe 21/02/2007 09:26

Il me semblait avoir aperçu cette petite tête sur des sacs d'ados, mais je n'avais aucune idée de ce que c'était. Et bien me voilà à jour! Et je suis assez intéressée: une petite fille hors du commun mais qui finalement ressemble un peu à nos ados!!!