Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Souvenirs goutte à goutte de Takahata Isao et Pastorale de Otar Iosseliani

17 Décembre 2006 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Animation, dessin animé, anime

Un de mes meilleurs moments de cinéma depuis bien longtemps. Une soirée Influences : deux films nous étaient présentés : Pastorale de Otar Iosseliani et Souvenirs goutte à goutte de Takahata Isao.
Le premier est un film hybride entre la fiction et le documentaire tourné avec des personnages réels. Quatre musiciens vont passer quelques jours à la campagne pour répéter. Ils sont accueillis par une famille de paysans et logés dans deux petites chambres à l'étage de leur maison.
Otar Iosseliani brosse un portrait extraordinaire de vérité de la campagne Georgienne au temps des kolkhozes soviétiques. Si certains personnages semblent un peu caricaturaux (les hommes sont très portés sur la bouteille et sont souvent ivres) le prétexte de la fiction (la jeune fille de la maison tombe amoureuse de l’un d’eux) permet de brosser une galerie de personnages et de dépeindre la vie quotidienne, ponctuée d'évènements festifs, de disputes, de travaux organisés par le soviet… Il se dégage une certaine sérénité loin de nos rythmes urbains modernes, trépidants et libéraux. Le film est en Noir et Blanc.
Le second,
Souvenirs goutte à goutte de Takahata Isao, est un film d’animation japonais issu du fameux studio Ghibli (Hayao Myazaki a d'ailleurs produit ce film). Il est encore inédit en France. C’est l’histoire d’une jeune femme de 27 ans, Taeko, qui prend un congé pour partir à la campagne aider aux travaux des champs. Elle est accueillie par Toshio, un cousin de la famille de son beau-frère chez qui elle va loger. Elle arrive au moment de la récolte des fleurs de benibana (sorte de safran servant à la fabrication de pigments). Toshio a plaqué sa vie citadine pour devenir agriculteur bio. Célibataire endurcie Taeko va progressivement s’ouvrir à d’autres horizons sentimentaux. Elle se laisse envahir par des souvenirs d’enfance et se remémore des anecdotes survenues alors qu’elle n’avait qu’une dizaine d’années en 1966.
Les allers-retours incessants entre le moment présent et son passé nous permettent de découvrir le quotidien d’une famille japonaise dans les années 60. Elle vit avec deux sœurs aînées, un père autoritaire et distant, une grand-mère pragmatique et sa mère douce et compréhensive. Ses premiers émois, les ami(e)s d’école, la vie suit son cours et donne autant d’occasion à la jeune femme devenue adulte de faire le point sur ces sentiments, sa vie, ses projets. Taeko restera-t-elle finalement auprès de Toshio, ou reprendra-t-elle le train pour son Tokyo natal ?
Le réalisateur,
Otar Iosseliani, présente un film dense en émotions et offre de multiples réflexions sur les relations entre ville et campagne, sur l’enfance, sur le sens du bonheur et de la vie… Beaucoup de thèmes philosophiques chez un réalisateur des plus talentueux : il a aussi réalisé le somptueux et grave « tombeau des lucioles », bien connu chez nous. Souvenirs, goutte à goutte est un chef-d'oeuvre d'intelligence et de finesse, adapté librement du manga éponyme de Hoaru Okamato et Yûko Tone.
 

Lien vers un site très complet en français, sur les productions du studio Ghibli, et le site en anglais de ce studio d'animation.

Pastorale - (Pastoral) - de Otar Iosseliani
URSS (Géorgie), 1976, N.&B., V.O., 1h35
avec Nana Iosseliani, Tamara Gabarasvili, Baja Matsaberidze, Rézo Tcharkha-lichvili, Liya Tohadzé-Djougali

Omohide poroporo - (Souvenirs goutte à goutte) - de Takahata Isao
Présenté avec l'aimable autorisation de Buena Vista France
Japon, 1991, V.O., 1h58

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Clem 19/12/2006 11:00

On est super fan à la maison: Kiki la sorcière, souvenirs goutte à goutte, le chateau dans le ciel, Le royaume des chats....et c'est marrant parqu'on n'a pas la version francaise mais japonaise et anglaise ...et mon fils est quand meme captive : le force de l'image!!!