Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Le chingom de Philippe Chartron et Edmond Baudoin

13 Décembre 2006 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Albums, #Edmond Baudoin, #Philippe Chartron

Cette histoire débute sur une mésaventure classique des enfants, un chewing-gum avalé, et sur la peur qui s'ensuit. Ce fait banal permet de découvrir une histoire où le sommeil pourrait bien-être l'ultime voyage.
Les dessins d'Edmond Baudoin suivent un fil narratif parallèle au texte de Philippe Chartron, sans pour autant lui rester fidèle.
Cet album permet de découvrir une facette méconnue du talent d'
Edmond Baudoin : le travail en couleurs qui sera ensuite développé dans trois ouvrages de BD ayant pour toile de fond le Québec. Et c’est un véritable ravissement ! Chaque illustration en double page est en fait une reproduction d’une huile sur toile. L’auteur fait preuve dans ses couleurs de la même liberté, de la même vivacité que dans ses traits de pinceaux. Une excursion particulièrement réussie hors du monde la BD.

Des Sentiers cimentés (1981) au dernier opus de sa trilogie québécoise et en passant par le magnifique Couma aco (prix du meilleur album au festival d'Angoulême 1992), Edmond Baudoin distille depuis bientôt vingt-cinq ans un regard intensément humain sur ses contemporains. Conteur intimiste et fortement autobiographique, auteur enraciné dans un esprit méditerranéen (il est niçois) de par son approche du monde, son succès, de l'Europe au Japon, se conjugue autant par la maîtrise du noir et blanc que par la profondeur des émotions qu'il prête à ses personnages. Nul, mieux que lui, sait dessiner les arbres et les pensées de ses personnages. Il est considéré par ses pairs comme le père de la nouvelle BD en France, le premier à être resté fidèle à l'oeuvre au delà des contingences imposées par le formatage des éditeurs, à une époque où cela n'était pas évident, avant la naissance de maisons d'éditions comme l'Association qui ont servi de base à ce mouvement et l'ont accueilli.
Edmond Baudoin est un auteur très ouvert, peu enclin à se cantonner au monde de la bande dessinée. Les illustrations qu’il a réalisées pour des albums de la collection Jeunesse du Seuil (dont le Chingom de son ami niçois Philippe Chartron) en sont un exemple parmi d’autres. Il a collaboré avec la superbe revue d'art Dada des éditions PEMF. Edmond Baudoin compare le dessin à la musique. Pour lui, les points, les taches, les traits forment une symphonie. Dans un album paru aux éditions de L'An 2 (La musique du dessin), il confie ses réflexions à propos de son travail de dessinateur.


Liens :  un site sur Edmond Baudoin, un petit dossier assez bien fichu, avec de belles illustrations sur l'art d'Edmond Baudoin.

Le chingom, texte de Phillipe Chartron, illustration de Edmond Baudoin, Seuil Jeunesse, Paris, 1997 - 13,90 €.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article