Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Nasreddine Hodja de Pénélope Paicheler

24 Novembre 2006 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Bandes dessinées

Pénélope Paicheler nous embarque pour la première fois (elle fait ici ses débuts en librairie) dans une adaptation en bandes dessinées des aventures de Nasr Eddin, héros ayant déjà fait l’objet de nombreux livres, illustrés ou non. La jeune dessinatrice française s’est prise de passion pour ce personnage haut en couleur. Elle a entendu beaucoup d’histoires de Djoha (cousin maghrébin de Nasr Eddin) avant de découvrir le recueil qui lui a inspiré son premier album de bandes dessinées. Il a un alter ego dans la tradition juive : c'est Shlemiel, le benêt, dont Isaac Bashevis Singer a conté les aventures dans un ouvrage intitulé : "Quand Shlemiel s'en fut à Varsovie".
Héros légendaire qui aurait vécu en Turquie au XIIIe siècle, Nasr Eddin Hodja est célèbre dans tout le monde musulman. Il passe pour l’incarnation du « fou sage », au comportement paradoxal et provocant. Pénélope Paicheler le représente avec légèreté et humour dans une soixantaine d’anecdotes, qui le mettent aux prises avec son âne, sa femme, ses voisins, le hammam, les enfants, le seigneur Timour, le Coran... Sa mise en couleurs très chamarrées apporte à l’album un parfum des Mille et une nuits.
La mise en page est classique dans la BD d’humour : un gag, une planche.
Née en 1970, Pénélope Paicheler vit et travaille à Paris. Après avoir débuté dans le cinéma d'animation, elle s'est tournée vers la presse pour enfants (Bayard, Fleurus).

Son éditeur, L'An 2, propose un catalogue des plus intéressants, des plus exigeants et des plus créatifs. Fondées en 2002, les éditions de l'An 2, basées à Angoulême, s'intéressent à l'image dessinée dans toutes ses déclinaisons : théorie, illustration, carnets de croquis, beaux livres, patrimoine, etc. L'An 2 encourage les jeunes créateurs en mettant un accent particulier sur la bande dessinée de femmes. Le commentaire critique — essais, monographie, revue semestrielle — et la réédition de classiques font aussi l'objet de ses soins. Son fondateur est Thierry Groensteen.


Les fabuleuses aventures de Nasr Eddin Hodja, de Pénélope Paicheler, Ed. de l'An 2, Collection ChromoZone, 17 février 2006, Angoulême, 16,00 €.
Quand Shlemiel s'en fut à Varsovie, d'Isaac Bashevis Singer, illustré par François Roca, traduit du yiddish par Marie-Pierre Bay, Seuil Jeunesse, Paris, 1999 - 9,95 €.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

windows 10 pros 12/11/2014 12:06

Even though Nasr Eddin, heroes have already been the subject of many books, illustrated or not it is the favorite of many people. I am also one among them. I enjoy reading the Nasr Eddin stories from my child hood itself. I still have the collection of those books.

Pilot 02/12/2006 18:13

Camille :
 

Des histoires bonnes et d'autres nom. C'est histoire ont des morales,les dessins sont moyens et certaines histoires sont dans des livres.
 
 

Claude :
 

Un vieux fou très sage ou un vieux sage très fou dont les raisonnement on le don de remettre les pendules à l'heure de manière humoristique. A noter que le dessin agréable et simple rend le personnage encore plus sympathique.