Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Le promeneur - Jirô Taniguchi et Masayuki Kusumi

19 Juillet 2009 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Mangas, manwha, BD asiatiques

 

Une nouvelle BD réunissant les pérégrinations d'un promeneur dans les rues de Tokyo. L'homme, marié, responsable d'une petite société « toujours un peu au bord du gouffre » faisant des études de marché, profite de ces déplacements (rendez-vous ou aller-retour quotidiens) pour marcher et laisser son imagination guider ses pas. Il nous emmène ainsi à travers des paysage urbains insolites, faire d'agréables rencontres, et surtout laisser notre imagination coller aux pas de la sienne.

Il réfléchit et comprend combien il est difficile de vivre sous la pression, il sent aussi qu'il existe d'autres façon d'envisager la vie, une vie plus sereine.

 

Au delà de ces promenades : rien. C'est justement ce RIEN qui fait toute l'originalité du propos. Pas d'histoire familiale, pas d'entreprise à sauver ou à faire fructifier coûte que coûte. Les auteurs nous invitent à une réflexion sur la futilité de la vie moderne, sur l'importance du temps (celui qu'il faut prendre et savourer, pas celui qu'il faut gagner), sur l'importance de la marche qui représente vraiment un moyen de locomotion idéal pour appréhender toutes ces questions.

 

Il est, ô combien, vrai que la marche est bien le seul moyen qui nous permet d'aller d'un point à un autre tout en savourant les lieux traversés, en réfléchissant sur sa propre condition, en flânant, en élaborant des scénarios sur notre avenir. La marche nous permet aussi l'improvisation, les rencontres. On s'arrête et on repart quand on veut. Il existe aussi plusieurs façon de marcher, nous ouvrant plusieurs perspectives : la marche utile, la marche repérage, la marche flânerie...

 

Cet ouvrage et la réflexion qu'il suscite s'inscrit parfaitement dans une vision de la société renouvelée et pensée selon un modèle antilibéral et anticapitaliste. Dans la droite ligne de Henry David Thoreau et son Walden, d'Elisée Reclus, mais aussi de Jules Lafargue (Droit à la paresse), de Bertrand Russel (L'éloge de l'oisiveté).

Ce promeneur me fait penser aussi à Alexandre le bienheureux (Philippe Noiret)  dans le film d'Yves Robert. Tout un faisceau de réflexion que nous avions développé dans un billet écrit à quatre mains, avec Jef du Blog à Jef: "Travailler plus pour gagner plus" ou "Travailler moins et vivre mieux".

 

C'est bien ce « travaillez moins ou autrement » qu'il s'agit de défendre et de développer (à contre courant de la politique gouvernementale actuelle), en étant toutefois rétribué décemment (exit toutefois parachute doré et Cie) pour envisager de vivre mieux, tout en profitant plus fréquemment d'activité telle que la marche.

 

N'est ce pas caractéristique si notre président Sarko est plutôt un jogger et qu'un marcheur ?

 

D'autres ouvrages de Jiro Taniguchi ici-même : K et Le sommet des dieux, L'homme de la Toundra et Le sauveteur.


Le promeneur

Jirô Taniguchi sur un scénario de Masayuki Kusumi, Casterman, 2008 - 15,00 €


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

faelys 24/08/2009 17:33

j'ai plusieurs mangas de ce style, que j'appelle (mais c'est juste ma dénomination, rien de bien officiel), les "contemplatifs". ce ne sont pas les plus empruntés du CDI, bien sûr, et ils ne sont pas évidents à mettre en avant (trésors de persuasion face à la question "oui mais y-ce passe quoi dedans, m'dame?"), cependant je suis bien contente de les avoir pour les montrer aux collègues, aux agents, à tous ceux qui pensent que les mangas ne sont que vitesse, violence et traits flous. J'ai l'impression que ceux-là permettent davantage au lecteur de s'identifier, de prendre le temps de savourer les dessins..je pense qu'il faut pouvoir découvrir un maximum de styles différents pour se faire une opinion de lecteur, même en manga, et le promeneur semble un bon élément à mettre "dans la balance". alors merci pour cette belle découverte!

Jean-François 01/09/2009 23:08


Le parcours de lecture que je propose en manhwa (BD corréenne) est aussi très riche : mêlant ce que tu nommes "contemplatif", récit historique, personnel, humour et réalisme...


christophe fétat 31/07/2009 23:00

Chaque fois que j'ouvre un Taniguchi je suis émerveillé. L'orme du Caucase m'avait laissé sans voix. Emu. Quartier lointain idem. La façon dont il orchestre la narration. nous impose un autre rythme effectivement. Je n'ai pas encore lu le promeneur mais je viens de terminer le sauveteur et on y retrouve autour de l'opposition entre le rythme de la vie à la montagne et celui de la ville la même problématique. Ce que tu nous en dit me donne envie d'aller l'emprunter à mon prochain passage à la médiathèque.Je me souviens d'un documentaire sur Levy Strauss qui prédisait que ce serait notre rapport au temps qui métamorphoserait le monde de demain. Quelques dizaines d'années avant cet article, il en arrivait aux mêmes conclusion que toi en somme.Il regrettait que l'on ne prenne plus le temps de formuler une pensée, une lettre, une idée comme au temps où la durée pour aller d'un point à un autre étaient bien plus longue.Face à la période crise, il est difficile de continuer à promouvoir le droit à prendre le temps de prendre son temps lorsque tout un chacun a peur pour son emploi mais néanmoins cette réflexion est à la base d'un autre projet de société qui nous aurait peut-être permis d'éviter l'impasse actuelle. Ces préoccupations sur une autre façon d'entrevoir le travail sont également présentes dans la BD Putain d'Usine d'Efix et de JP Levaray que je viens de chroniquer.

Jean-François 01/08/2009 12:37


Je suis bien content que tu aies pris le temps de rédiger un commentaire aussi long. Ce genre de commentaire, bien rare, est de ceux qui enrichissent un blog comme les notre. Trop souvent
raccourcis, simple formule de politesse (ce qui en soit est aussi très bien), les commentaires n'apportent que rarement du grain à moudre à nos billets. La contextualisation de ceux-ci est aussi un
apport riche d'un grand intérêt. Ainsi ton billet sur Putain d'usine, bande dessinée d'Efix et Jean-pierre Levaray est de ceux-là.
Merci à toi.


Yaneck 30/07/2009 13:46

Nous sommes 9 blogueurs, chroniqueurs de bd, et nous avons lancé un classement de nos albums préférés. Ce classement sera disponible demain midi, et d'ors et déjà, a été mis en ligne la liste des albums susceptibles d'y entrer par la suite.Si ça vous intéresse....Yaneckhttp://mesbdamoi.over-blog.com/pages/Top_bd_des_blogueurs_Les_titres_qui_nen_sont_pas-1603744.html

isa 30/07/2009 11:19

Conquise par Quartier Lointain, je compte bien continuer à découvrir Jiro Taniguchi.J'ai un petit truc pour toi sur mon blog.

Jean-François 01/09/2009 23:18


merci je suis très flatté !


cecyl 25/07/2009 10:47

merci d'être passé sur mon blogça me touche profondémentsurtout votre ouverture d'esprit

Jean-François 26/07/2009 23:06


de rien, on découvre parfois de jolies choses sur la blogosphère...


cecyl 24/07/2009 22:26

bonjour je suis très timide mais j'aimerais vous dire que votre blog est for-mi-dable mon recueil de poésie est téléchargeable sur mon blog j'aimerais beaucoup que vous me disiez ce que vous en pensez je sais bien que c'est énormément vous demander mais peut-être que quelques uns de mes poèmes vous plairont j'en ai déjà trop dit à plus, ravi de vous suivre

LN 20/07/2009 18:48

J'aime bien l'esprit rebel de ce billet Pour l'instant je n'ai lu que Quartier Lointain, mais j'attend avec impatience de pouvoir en lire d'autres.

Jean-François 26/07/2009 23:05


Merci beaucoup


M. 19/07/2009 17:25

De Taniguchi ça m'évoque aussi Quartier Lointain, où finalement le héros (qui semble très proche) se promène dans son passé pour réfléchir à son présent...M.

Jean-François 26/07/2009 23:03


C''est effectivement son plus connu, le promeneur est une variation beaucoup plus réaliste...


Fanyoun 19/07/2009 10:38

Je n'ai pas encore lu les deux derniers Taniguchi mais hier, je me suis lachée et j'ai acheté 4 bd magnifiques dont "L'encre du passé" de Mael et Bauza, l'histoire et le graphisme m'ont un peu fait pensé à lui.

Jean-François 26/07/2009 23:03


Je ne connais pas encore...