Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Le livre des Terres imaginées de Guillaume Duprat

23 Mai 2009 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Essais, documentaires


Troisième épisode de notre série de livres géographiques.
Nous faisons, aujourd'hui, une incursion en littérature jeunesse avec le livre de Guillaume Duprat qui a reçu le prix du documentaire à Bologne. Prix amplement mérité, l'ouvrage donne à voir ce que chaque peuple aux différentes époques de l'histoire humaine à conçu comme représentation de l'espace Terre. Des Terres planes aux formes variées, triangulaires, octogonales jusqu'aux formes plus complexes : une tasse renversée, un serpent qui se mord la queue, un empilement de cubes renfermant les enfers,
Guillaume Duprat a dessiné toutes ces explorations imaginaires. Donnant ainsi corps à diverses représentations nous voyageons dans le temps et l'espace à la découverte lente et hésitante de ce que nous connaissons aujourd'hui : une terre sphérique, aplatie aux pôles, pleine d'une graine et d'un noyau. Combien les chemins ont tortueux avant d'en arriver là ! Et il n'est pas loin le temps où l'on pensait encore que la Terre était plate, creuse, ou que nous vivions dans son enveloppe intérieure.
L'ouvrage est conçu avec de nombreux rabats à soulever, nous permettant de découvrir progressivement les visions des uns et des autres. Les surprises sont étonnantes et nombreuses. Chaque page fourmille de renseignements bien agencés, sans pour autant être aussi brouillon que certains autres documentaires. Cinq chapitres organisent cette découverte. On débute avec les terres îles, en équilibre, empilées, pour poursuivre ensuite avec les Terres polygonales (rectangulaires, carrées, cruciformes, triangulaires...). Le troisième chapitre nous permet de découvrir les Terres circulaires, montagneuses, bombées, ovales, toutes les formes s'y déclinent. Chacun des chapitres nous offrent de nombreux voyages  : d'Irak au Mali, de Syrie au Pérou, d'Islande en Chine, chaque fois à la rencontre d'un peuple différent : les Minangkabaus (Indonésie), les Dieris (Australie), les Achumawis (Etats-Unis)... Avec le quatrième chapitre, nous abordons les Terres sphéroïdales, parfaites ou en forme de poire, oblongue ou applatie pour finir avec ce que nous savons de la Terre aujourd'hui. Tout au long de notre voyage nous aurons aussi côtoyés les plus grands savants sur chaque continent, ceux sans qui nos connaissances ne seraient rien, ou presque. De Thalès de Millet, Anaximandre et Anaximène à Ptolémé, Liu An, Isidore de Séville, Tousi Salmâni en passant par Platon, Christophe Colomb, Léonard de Vinci, Galilée jusqu'à Jacques Cassini, Edmund Halley ou les élucubrations de Cyrus Teed, tout un panorama de ceux qui ont croisé connaissances scientifiques et imagination pour offrir à leur contemporain une vision de leur monde. Nombreux  se sont fourvoyés, trompés, certains mettant, en avance sur leur temps prenaient des risques immenses.

Bien vous l'aurez compris, ce livre est vraiment formidable, les enfants devraient l'adorer, ma fille et mon fils l'ont trouvé passionnant.

Un joli voyage dans le livre grâce à Batalbum,  que Sophie a beaucoup apprécié.

Dessiner le monde - Histoires de géographie, Caroline & Martine Laffon

Atlas des atlas - Courrier international
Terre - La planète vue de l'espace, Douglas Palmer

Le livre des Terres imaginées

Guillaume Duprat, Seuil jeunesse, 2008 - 20,00 €.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie 24/05/2009 13:27

Quelle belle couverture ! Si les espaces et mythes explorés font tout autant rêver, alors ce livre plaira autant à mes enfants qu'à leurs parents...  

Jean-François 25/05/2009 16:11


Le livre est passionnant, tant pour les enfants que pour les adultes...


Michel 24/05/2009 11:04

Cela me fait penser à l'Atlas de Place, trois volumes extraordinaires, tu connais ?

Jean-François 25/05/2009 16:24


Oui, je connais bien l'Atlas des géographes d'Orbae de François Place. Fantastique littérature. Nous avions accueilli François Place il y a quelques années, il était venu présenter une exposition
autour de son travail. Extraodinaire, tant le bonhomme que l'oeuvre !