Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Le chemin des sortilèges de Nathalie Rheims

19 Décembre 2008 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Romans

Une femme se démène avec ses souvenirs, ses douleurs, les secrets de familles, les silences des uns et des autres.
Roland, psychanalyste, était parti depuis longtemps. Il avait choisi la solitude d'une maison de campagne. Devenue seule, à son tour, la narratrice s'est donc décidé à prendre le train et à lui rendre visite. Roland était l'amant de sa mère, puis cette dernière est partie. Dix ans ont passé, l'enfant est devenue femme. Dans la maison de Roland, les rituels sont toujours là : chaque soir avant de se coucher, elle trouve sur sa table de nuit un recueil de conte.

Dans ce huis clos tendu, les contes vont agir comme des jalons et des révélateurs du parcours entrepris pour remonter le fil des souvenirs. Tous les deux vont cheminer ensemble jusqu'à un terrible secret. Les images du passé vont resurgir. Qui est donc cette femme qui entretient la maison de Roland et ne se laisse pas approcher ? Et cette petite fille qu'elle a rencontré dans les bois alentour ?

De la Belle au Bois dormant à Cendrillon (la jalousie fraternelle), de Blanche Neige (la mort d'un parent) au Petit Poucet (la misère et l'abandon) en passant par le Petit Chaperon rouge (les adultes puissants face aux enfants) pour terminer avec la Petite Sirène et la Petite fille aux allumettes, ce parcours initiatique va nous révéler tout un univers familial tourmenté, secret et jalonné de sortilèges...Les thèmes révélés sont ainsi très classiques.

Nathalie Rheims a certainement lu la Psychanalyse des contes de fées de Bruno Bettelheim, son livre en est comme un hommage, et on ne peut s'empêcher d'y penser en le lisant.
Extrait :

"Les personnages des contes de fées ne sont pas ambivalents ; ils ne sont pas à la fois bons et méchants, comme nous le sommes tous dans la réalité. De même qu’une polarisation domine l’esprit de l’enfant, elle domine le conte de fées. Chaque personnage est tout bon ou tout méchant. Un frère est idiot, l’autre intelligent. Une sœur est vertueuse et active, les autres infâmes et indolentes. L’une est belle, les autres sont laides. L’un des parents est tout bon, l’autre tout méchant. La juxtaposition de ces personnages opposés n’a pas pour but de souligner le comportement le plus louable, comme ce serait vrai pour les contes de mise en garde […]. Ce contraste des personnages permet à l’enfant de comprendre facilement leurs différences, ce qu’il serait incapable de faire aussi facilement si les protagonistes, comme dans la vie réelle, se présentaient avec toute leur complexité. Pour comprendre les ambiguïtés, l’enfant doit attendre d’avoir solidement établi sa propre personnalité sur la base d’identifications positives."

Notre narratrice est en fait cet enfant qui a besoin de parfaire sa personnalité en se construisant des identifications positives.

Une lecture facile, mais des émotions partielles et distanciées.
Un autre petit bémol : la narratrice annonce tel conte être son préféré, puis quelques pages plus loin affirme la même chose pour un autre conte, c'est assez maladroit !


Livre offert par :
chezlesfilles

On en parle partout sur de nombreux blogs et notamment très bien sur Culturofil.
Le site de l'éditeur Léo Scheer, celui de l'auteur : Nathalie Rheims.


Le chemin des sortilèges
Nathalie Rheims, éditions Léo Scheer, 2008 - 14,00 €.



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

sylvie 07/01/2009 21:00

oh! moi j'ai bien aimé ce petit récit. Je l'ai trouvé bien écrit, très sensible, assez court pour ne pas être pesant... Vraiment, j'en ai eu une lecture très agréable et même émue à certains passages:)

Florinette 23/12/2008 19:09

De moins en moins tentée par ce petit livre...Passe de très belles fêtes de Noël et de fin d'année Jean-François !

Jean-François 05/01/2009 21:35


pas vraiment une réussite, mais assez curieux pour aller jusqu'au bout...
Merci, j'espère que tu as passé de bonnes fêtes toi aussi...


Philippe 20/12/2008 10:41

aucun rapport avec l'article ci-dessus mais une envie à tous de dire : Joyeux Noël !

Jean-François 21/12/2008 22:03


De très joyeuses fêtes à toi aussi et à tous ceux qui en prennent...