Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Si je mourais là-bas de Guillaume Apollinaire et Olivier Charpentier

23 Septembre 2008 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Poésie et Comptines


Voici un magnifique coup de coeur. Ce recueil de poèmes édité par les Éditions Complexe est d'une qualité irréprochable. Le choix des poèmes de
Guillaume Apollinaire est admirablement mis en valeur par une mise en page soignée et des illustrations splendides d'Olivier Charpentier.
Cet ouvrage fait partie de la collection "La plume & le pinceau" dirigée par Nathalie Skowronek. Sous-titré "poèmes de la grande guerre", il propose un florilège de poèmes précédemment paru dans Calligrammes ou dans Poèmes à Lou. Il est préfacé par Jean Rouaud qui nous donne des indications biographiques et contextuelles importantes, complétées par Nathalie Skowronek dans une postface.

Je vais tenter avec ces quelques extraits, choisis pour leur faculté à émouvoir, de décrire les images d'Olivier Charpentier, sobres et pourtant si riches :

(...)
Et viens t'en donc puisque je t'aime
Je le chante sur tous les tons
Ciel nuageux la nuit est blême
La lune chemine à tâtons
Une abeille sur de la crème
4 février 1915 - Rêverie sur ta venue
Une silhouette blanche sur un fond noir, image indistincte, courbes incertaines, quand soudain, au loin apparaît un soldat tout petit, de dos, le fusil à l'épaule, dans la brume, tout en bas de la silhouette...

(...)
Ô portes de ton corps
Elles sont neuf et je les ai toutes ouvertes
Ô portes de ton corps
Elles sont neufs et pour moi se sont toutes refermées
(...)
En allant chercher des obus

Deux corps enlacés, l'un féminin, blanc, transparent, fantomatique, vide ; l'homme l'entoure de ses bras et pose ses mains sur ce corps improbable. C'est la nuit. Il est nu, son corps souillé, sa tête cachée contre son épaule. Pleure-t-il ?

Et leurs visages étaient pâles
Et leurs sanglots s'étaient brisés
(...)
Le départ

Des bustes de soldats, le fusil à l'épaule, pâles visages et noirs regards aveugles.

Carte postale

Je t'écris de dessous la tente
Tandis que meurt ce jour d'été
Où floraison éblouissante
Dans le ciel à peine bleuté
Une canonnade éclatante
Se fane avant d'avoir été

Sur un vieux papier jauni d'écolier, à l'encre noire, posés sur une table, une cafetière et une tasse...

Les Éditions Complexe. Olivier Charpentier à la galerie
Prodomus.
Une vidéo et la chanson de Jean Ferrat : "Si je mourais là-bas"

Si je mourais là-bas, poèmes de la grande guerre
Guillaume Apollinaire, images de Olivier Charpentier, Éditions Complexe, collection La plume & le pinceau, 2006 - 19,90 €.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nathalie Skowronek 28/08/2009 14:19

Bonjour, je viens de tomber par hasard sur votre blog. Je suis très heureuse de lire que notre livre vous a plu. Merci de votre enthousiasme.

Jean-François 01/09/2009 23:05


et merci à vous de votre passage et de votre petit mot...


rennette 14/01/2009 10:46

ah ! Jean Ferrat ! avec  lui j'ai découvert la poésie, les mots justes, les mots sur lesquels les images se posent, les frissons, les larmes, le bonheur... je ne crois pas que ce soit normal mais je n'ai pas vu les images de ce post...  

Jean-François 14/01/2009 14:41


C'est réparé... pour les images... et le pif va partir... paf !!!


beatrix 07/10/2008 12:21

merci de nous le faire connaître ce sont de très beaux livres effectivement..je  prends les références avec beaucoup de bonheur

Jean-François 09/10/2008 10:26


J'ai craqué et je suis bien heureux que d'autres craquent aussi...


alain 29/09/2008 11:28

Je note aussi

sylvie 26/09/2008 17:11

Ce billet est magnifique, BRAVO! Je le blog-it express tout de suite,à bientôt

Jean-François 27/09/2008 19:28


Merci beaucoup Jef et Sylvie
à bientôt


Jef 26/09/2008 09:59

L'article comme les extraits sont magnifiques. Je vais relire Apollinaire

Ys 25/09/2008 09:34

ça a l'air d'être un très beau livre ; je le note pour l'acheter à la bibliothèque. En plus, le prix est raisonnable pour un beau livre.

Jean-François 25/09/2008 21:41


ça les vaut largement !!


Fanyoun 24/09/2008 07:49

Ton article se passe de commentaire. Il est superbe. Et Jean Ferrat... Magnifique.

Jean-François 25/09/2008 21:40


encore des goûts qui nous rapprochent...