Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Le Grand Autre de Ludovic Debeurme

8 Septembre 2008 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Bandes dessinées


Connaissez-vous Lucille paru en 2006 chez Futuropolis ?


Non ? Courrez vite, trouvez-le et lisez-le !!! C'est magnifique !


Voici la dernière livraison de Ludovic Debeurme : Le Grand Autre.
C'est l’histoire de Louis.

Louis est un enfant étrange. Il a de drôles d'impressions et une jambe artificielle. Il a donné ses yeux à un personnage au cou immensément démesuré (c'est peu de le dire...) rencontré au fond de la mer. Depuis sa vie est solitaire et peuplé de visions cauchemardesques. Jusqu’au jour de sa rencontre avec Célia, une adolescente au look gothique. Célia apprécie chez Louis son côté différent et marginal. Leurs chemins se croisent et leurs angoisses s’entremêlent.

Ludovic Debeurme nous offre une histoire, riche et formidablement bien illustrée, sur les tourments de l’enfance et de l’adolescence. Angoissant à souhait, glauque, triste mais aussi plein d’espoir, d’amitié, d’amour, de tendresse, cette bande dessinée, présentée par l’éditeur Cornélius (leur site est toujours aussi chouette, cliquez donc...) dans une édition luxueuse (grand format et papier de qualité), est une formidable réussite.


Le Grand Autre

de Ludovic Debeurme, Cornélius, 2007 – 29,00 €.


 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ys 09/09/2008 14:12

Lucille est à la bibliothèque mais je n'ai jamais eu envie de le lire, le graphisme ne me plait pas du tout, limite il me dérange. Et rien qu'à voir la couverture de celui-ci, je sens que ça va être pareil...

Jean-François 11/09/2008 23:57


Il faut parfois se faire un peu violence... Quand j'ai découvert les BD d'Edmond Baudoin, moi qui était habitué aux gros nez et à la ligne claire, j'ai eu du mal... le dessin m'était
incompréhensible. Mais la curiosité a été plus forte et je me suis plongé dans ses livres. Depuis je n'en manque pas un.
Ici le dessin est plutôt épuré, le trait, à la limite enfantin, est cependant inquiétant, mais il colle si bien aux histoires...