Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Eldorado de Bouli Lanners

15 Septembre 2008 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Cinéma

Un road movie dans les paysages fabuleux de la Belgique wallonne : le plat pays. n'a rien à envier au Far West, c'est un Far North qui s'assume pleinement. Les grands espaces européens : routes, bois et champs, villes et villages et le ciel gris, la pluie aussi, souvent même, chacun étant un personnage à part entière.

Yvan est trafiquant de vieilles voitures américaines. Célibataire, la quarantaine bien tassée, irascible il mène sa vie en évitant les mauvaises rencontres. Un jour, il surprend dans sa maison un jeune homme, un peu paumé, Elie, en plein cambriolage. Il tente de garder son calme et refuse de lui casser la gueule., un dialogue improbable s'instaure. La situation devient vite un tantinet surréaliste. Yvan se prend d'une étrange affection pour Elie et accepte de le ramener chez ses parents au volant de sa vieille Chevrolet.

Commence alors la formidable virée de ces deux bras cassés à travers un magnifique pays. Leurs rencontres sont toutes aussi surprenantes que leur improbable amitié : un retraité collectionneur de voitures tueuses, un campeur naturiste... Yvan prend Elie sous son aile protectrice.

Le film, les personnages (les deux héros et les autres), les paysages, les dialogues, le Bouli Lanners (cinéaste et acteur) tous sont plus déjantés les uns que les autres. Le résultat est réjouissant, portrait d'une Belgique wallonne moderne, de ses gens, miroirs de notre société contemporaine.

Des liens tous aussi enthousiastes : chez Alain
(La Mer pour horizon), Chez Lo, chez Lune de pluie (Vivre en un jour les quatre saisons), chez Tamara (Tamaculture).
Le site du film.



Eldorado
de Bouli Lanners, Avec Bouli Lanners, Fabrice Adde, Philippe Nahon, film français, belge. Comédie dramatique  - 1h 25min, 2007.


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

dasola 16/10/2008 21:57

Bonsoir, si ce billet donne envie de voir le film, j'en serais heureuse. Pour ma part, je l'ai vu (moyennement aimé) et je n'ai plus qu'à retourner le voir. En tout cas, c'est une histoire qui sort de l'ordinaire et je me rends compte que je ne l'ai pas oublié. Bonns soirée.

Jean-François 31/10/2008 23:13


Je viens de voir Bouli Lanners dans le film de S. Benchetrit : "Je voudrais être un gangster". Ces deux films se ressemblent beaucoup. J'aime...


christophe fétat 27/09/2008 09:11

Je l'ai vu cet été et suis resté médusé. On voudrait croire que le jeune toxico va saisir la main tendue par le replet vendeur de voitures américaine pour décrocher mais les scènes finales avec les tentatives désespérées pour sauver le chien lancé d'un pont nous montrent qu'il en est rien.UN film humain jusqu'au bout où le banal devient saugrenu et réciproquement !

Jean-François 27/09/2008 19:27


"le banal devient saugrenu et réciproquement" : ça résume bien le film !


Lune de pluie 15/09/2008 23:35

Bonsoir. Je suis ravie de croiser des amateurs de ce film que j'ai trouvé subtil et profondément émouvant dans sa désespérance si humaine. Une petite rectification ;) : la wallonie n'est pas le plat pays (celui-ci est le nord de la Belgique et s'appelle la Flandre).

Jean-François 17/09/2008 22:00


Mea culpa. Mais j'ai des circonstances atténuantes : étant originaire des Hautes-Alpes, la Belgique fut-elle Wallonie ou Flandre reste pour moi un plat pays...  Cependant j'ai bien entendu
parler des fameuses Ardennes, qu'il me tarde de visiter un jour.


alain 15/09/2008 21:53

C'est vrai. J'adore ce film et le cinéma belge si émouvant, drôle, humain, tendre, poétique...