Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

La vénéneuse aux deux éperons de Stéphane Blanquet

18 Juin 2008 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Bandes dessinées

Par une habile et surprenante illustration en théâtre d’ombre Stéphane Blanquet nous transporte dans un univers onirique effrayant, peuplés de personnages étranges au profil ravageur. L’album ne comporte aucun texte. Il débute de façon on ne peut plus scabreuse : une assemblée de cochon se masturbe et remplit de sperme une baignoire.


Cauchemar ?


Réalité ?

C’est à l’intérieur d’un véritable catalogue de fantasmagories que nous suivons les pérégrinations d’une jeune fille vivant dans une étrange maison à la campagne. Sa bibliothèque recèle de livres passionnants… surtout sur les étagères les plus hautes ! Les deux jeunes garçons qui l’accompagnent et le trio inquiétant (un homme et deux femmes) qui élèvent des cochons, enlèvent et martyrisent des jeunes gens, forment une galerie de personnages étranges, vivant des aventures glauques, morbides, lubriques.


Réalités, visions cauchemardesques, tout se mêle dans la tête du lecteur. L’amour et la mort, le sexe et la violence, le sang et le sperme, mais aussi toutes autres formes d’excrétions (sueur, bave, pisse, merde, fumée…) tout cela est montré de façon si inattendue, avec une sorte de retenue que les ombres noires et blanches confèrent aux dessins en offrant une distanciation salutaire, mais en favorisant une impression de mystère et d’horreur qui domine l’œuvre. Les lecteurs sont ainsi invités à gommer la différence ténue entre les situations oniriques et les scènes vécues pour plonger dans un malaise grandissant et une désespérance sans issue. Ces tableaux de Stéphane Blanquet semblent inspirés de l’imaginaire médiéval et des toiles de Bosch, de Bruegel, sur les vices et l’enfer…


A conseiller aux amateurs d’horreur, de frissons et de chemins de traverses où l’on croise les travers de l’âme humaine : perversité, scatologie, égoïsme et méchanceté…

Dans un autre registre, il faudra bien que je vous présente un manga d’horreur : L’école emportée (漂 流 教 室, Hyōryū kyōshitsu) de Kazuo Umezu.

Le site de
Stéphane Blanquet est vraiment splendide, je vous invite à y passer du temps pour découvrir son travail et celui des éditions Cornélius est aussi agréable à visiter, toujours en musique...

Différents billets nous permettant de découvrir des sites singuliers : No Color, La baraque à Fritz, Lezinfo, Arts factory, Du9 (article ardu) et Bruits de bulles.

Images : © Cornélius/Blanquet
La vénéneuse aux deux éperons
Stéphane Blanquet, Cornélius, collection Paul, 2006 - 22,00 €

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

sylvie 08/07/2008 10:16

décidément, chaque fois que je passe chez toi, je trouve un truc à noter et à vite découvrir!

hamnessa 20/06/2008 12:36

Voici un tag pour toi qui t'occuperas un court moment ce week end ;)http://hamnessa.over-blog.com/categorie-10382544.html