Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Je ne suis pas n'importe qui ! de Jules Feiffer

22 Février 2008 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Patrimoine

je-ne-suis-pas-n-importe-qui--.jpgMoi, non plus !!!

Dès qu'une livraison de BD (et autres livres aussi) arrive à la médiathèque, je feuillette, je farfouille et je laisse des petits billets entre les pages des livres qui me tentent afin que mes collègues
pensent à me les faire parvenir dès la fin du traitement (exemplarisation, catalogage, équipement, feuilletage - eux aussi, forcément - tripatouillage et j'en passe).
Ainsi, un jour je tombe sur ce livre.

Jules Feiffer ? Jules Feiffer ? Ca me dit quelque chose, mais quoi ?

Bon, là, je vous arrête tout de suite. Ceux qui connaissent cet auteur génial, vont penser que je devais forcément feuilleter assidument PlayBoy pour remarquer les petits strips que
Jules Feiffer y a laissé. Une collaboration qui a duré des années. Non, non ! Franchement, lorsque je feuilletais ce genre de revue, c'était généralement pour regarder autre chose que des strips ou plutôt des strips d'un autre genre...

Bon, alors quoi, où ? Charlie Mensuel a publié quelques dessins dans les années 1970 : non plus, trop jeune !!!

Ah ! Ca y est, j'y suis... c'est Georges, le chien qui lorsqu'il aboit rend chèvre son entourage... à moins que ce ne soit lui qui soit chèvre... Tiens, où est-elle passée, cette chèvre ? et la vache ? et le cochon ? (Là, juste en dessous...)


Un bien bel album pour les plus petits. 
Jules Feiffer a donc aussi écrit pour les plus grands et en plus en BD. Chouette, vite un petit bout de papier.

Quelques temps plus tard (c'est long parfois) je lis le livre, je le digère, je m'aperçois qu'il est dans la sélection "Patrimoine" d'Angoulême (il faut vraiment que je jette un coup d'oeil à ce Moomin le troll qui a eu le prix), et je me lance. Puis en recherchant un peu partout sur le Net je trouve un lien d'un confrère blogueur : Malaurie du blog Le Génépi et l'Argousier qui en avait déjà parlé. Oui, c'était dans un billet sur Little Lit. Merci Art Spiegelman.

Dites, ça vous arrive aussi de ne plus savoir ce que vous écrivez ?

Bon, mais de quoi parle ce bouquin ? Il serait temps que je vous en cause un peu sinon, vous allez vous lasser. Ce sont six nouvelles graphiques. Elles reflètent l'immense générosité de cet auteur.

La relation relate, sans mot, la tendre et dure vie d'un couple, une vision a minima et tellement fataliste.
feiffer.jpg
Munro est un pamphlet antimilitariste, tendre et plein d'humour.
La machine solitaire est l'invention idéale pour vaincre la timidité masculine. Sa première parution fut dans Playboy (c'est pas formidable, ça ?).

La lune de George : c'est un homme, ce coup-ci, et il vit sur la lune. Réflexion sur la solitude et l'autre, cet inconnu inquiétant.
Harold Swerg ce doit être un peu
Jules Feiffer cet Harold Swerg, un homme modeste et tranquille qui préfère rester chez lui plutôt qu'être adulé.
Passionella est une fable sur la destinée des célébrités. Passionella est le nom de scène d'Ella, ramoneuse de cheminée de son état.

Voilà, c'est tout, il ne vous reste plus qu'à vous imprimer le nom de cet auteur dans le crane. Car "après, il ne faudra pas pleurnicher si vous êtes le dernier à le connaître, hein ?" (4° de couv. - couv. ill. en coul., ill. en N. et B.)


Découvrez le site de Jules Feiffer, un billet sur le site littéraire du Nouvel Obs, le BibliObs et sur Coolture.

Je ne suis pas n'importe qui !
de Jules Feiffer, traduction François Cavanna, Futuropolis, 2007 - 24,00 €.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

christophe fétat 02/03/2008 09:31

Tu es aux premières loges pour découvrir de nouveaux livres ! Chouette métier que le tien ! En tous cas ton article m'a donné envie de relire "Aboie Georges"

Jean-François 03/03/2008 21:56

chouette boulot en effet, non soumis aux dictats des best seller et des médiatisation outrancières...