Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Jonathan Strange & Mr Norell de Susanna Clarke

11 Décembre 2007 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Romans

strange-norrell-W.jpgstrange-norrell-B.jpgJ'ai longtemps hésité avant de faire un billet sur ce livre, puis je me suis dit que je ne m'étais pas avalé plus de 800 pages pour rien, alors ça valait le coup de vous en parler un peu, histoire même de confronter des opinions diverses.
Il faut que je vous avoue : cette lecture a été fastidieuse. Je n'aime pas trop quand un auteur bavarde, encore moins quand il prend un malin plaisir à nous compter par le menu détail tout ce qui entoure une action : décor, ambiance, présupposés, et ce qu'à fait tante Georgette la semaine dernière...
Mais bon, je suis allé au bout. Je me suis souvenu de ma lecture de La peau de Chagrin d'
Honoré de Balzac alors que j'étais au collège : je n'en pouvais plus mais cette histoire est resté gravée dans ma mémoire comme rarement une autre...

Ici le propos n'est pas aussi fort. Il s'agit de la lutte de deux magiciens au XIX ° siècle qui souhaitent restaurer la magie en Angleterre. Ils refusent pour cependant d'invoquer l'ancien roi Corbeau, le magicien le plus influent et le plus réputé de tous les temps. Ils se chicanent sur la méthode à employer, mais l'épouse de Jonathan Strange meurt, enchantée par un homme fée aux cheveux de duvet de chardon et aux idées un tantinet obsessionnelles : il souhaite introniser au royaume d'Angleterre un domestique noir du nom de Stephen Black. Ajoutons une Lady Pole au petit doigt coupé, un magicien de rue nommé Vinculus, une rivalité qui tourne au vinaigre et dont les conséquences sont dramatiques, je crois que vous en savez assez pour vous lancer dans l'aventure. Si vous ne me trouvez pas assez convaincant, allez donc jeter un oeil sur le site dédié.

Mais pourquoi cette critique ? Tout simplement parce que je pense que le film qui sera tiré de ce roman pourrait éclipser tous les Harry Potter précédents. La trame historique est suffisament riche pour donner un bel objet cinématographique. Mais rien n'est encore fait... il va falloir s'armer de patience.
Ah ! Il faut aussi dire que l'ouvrage a reçu le fameux prix Hugo et a été élu livre de l'année par le Time Magazine. Et en plus l'auteure, Suzanna Clarke, adore Alan Moore, Neil Gaiman, Charles Dickens et Jane Austen... mais le mélange n'est pas flagrant, la mayonnaise a du mal à prendre... (voir un entretien avec l'auteur sur le site de l'éditeur).

Heureusement on en parle aussi ailleurs : Fabien partage mes sentiments, Kate, la Gazette du Sorcier, Plumes, Cuné (une descente en règle), le cafard cosmique (pour revenir sur Terre), Chimère (étonnante) et chez la Bouquineuse (plutôt élogieux).

Jonathan Stange & Mr Norrell
de Susanna Clarke, Robert Laffont, Paris, 2007 - 23,00 €.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Florinette 12/12/2007 09:44

Pour l'instant, je ne me sens pas prête à me lancer dans un tel roman, en plus, ce qui m'a fait sourire, c'est que j'ai le même souvenir à propos de Balzac, mais à l'inverse de toi, je n'ai jamais réussi à le terminer... ;-)

Jean-François 12/12/2007 10:58

Ah oui, mais moi j'étais obligé de le finir (prescription scolaire...) et du coup je ne le regrette pas, car cette histoire de peau de chagrin mouvante qui représente la vie qui te reste à vivre m'a clairement impressionné... Par contre pour Jonanthan et Norell, je ne sais pas trop ce qui m'a poussé à aller au bout... le suspens, peut-être ?