Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Lire Lolita à Téhéran d'Azar Nafisi

19 Octobre 2007 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Essais, documentaires, #Iran, #femme, #islam, #Littérature, #Azar Nafisi

lire-Lolita.jpgJe vous invite à (re)découvrir une aventure étonnante et passionnante ; la vie quotidienne d'une femme dans l'Iran contemporain. Azar Nafisi (آذر نفیسی) est issue d'un milieu aisé, cultivée (elle a suivi des études aux Etats-Unis dans les années 1970), révoltée (elle a participé aux mouvements de contestation contre la politique du Shah). Azar est une femme éprise de liberté et porte un regard objectif et très critique sur le monde qui l'entoure. Elle revient en Iran juste avant la Révolution islamique pour y enseigner la littérature américaine à l'université de Téhéran. La contestation est omniprésente et oscille entre courants d'extrême gauche et fondamentalismes religieux. La cible de cette contestation se focalise sur la politique décadente et pro-américaine du Shah. L'antiaméricanisme est un point de rapprochement entre les opposants de tous bords. Mais rapidement, après la chute du régime du Shah, l'arbitraire prend le pouvoir, les exécutions se multiplient et les libertés sont étouffées.

Azar Nafisi est en danger : étudier Vladimir Nabokov, Henry James, Jane Austen ou encore Francis Scott Fitzgerald est une activité risquée. Elle quitte alors l'université (secouée par une crise du foulard) et se retrouve chez elle. Mais la guerre contre l'Irak éclate, la pression que fait subir le gouvernement des mollahs à sa population se desserre un peu. Azar Nafisi propose à 7 étudiantes de se réunir chez elle afin d'étudier ces auteurs américains. Le va et vient entre les découvertes de ces femmes et la vie qu'elles mènent - certaines baignent dans le conservatisme religieux le plus dur, d'autres sont nourries de laïcité par des familles progressistes - ce va et vient produit donc, un mélange détonnant, bousculant les consciences et amenant certaines jeunes femmes à reconsidérer leurs projets de vie.

En révélant des thèmes sensibles, comme la place des femmes dans la société, la question de l'identité nationale, le poids des sentiments, l'amour, l'amitié, Azar Nafisi nous interroge sur les rapports que la littérature et la fiction entretiennent avec la réalité. Comment aussi, dans les régimes totalitaires, la réalité semble parfois plus proche de l'inconcevable que les oeuvres de fictions elles-même ? Et comment encore ces oeuvres de fictions deviennent ainsi le seul échapatoire possible ? Car si on peut priver les individus de libertés (et les femmes iraniennes sont bien placées pour en parler) on ne peut pas les empêcher de faire fonctionner leur imagination : les livres deviennent alors des armes redoutables.

Comme le dit Margaret Atwood en quatrième de couverture, voici : "
Un livre captivant. Il explore avec ferveur et conviction le pacte tacite existant entre l'écrivain, le livre et le lecteur. Tous les lecteurs devraient lire ce livre."

Attention, ce livre peut provoquer des dommages collatéraux. Nul n'est besoin d'avoir lu les oeuvres qu'
Azar Nafisi propose à ses étudiants, toutefois, quand, comme moi vous ne connaissiez que les noms des auteurs, vous risquez alors de vous retrouver avec un de leurs livres entre les mains dans les jours qui suivent... et comme notre gouvernement sarkozien n'est pas près de censurer la culture américaine, vous pouvez dores et déjà les trouver partout !!! et peut-être même, sur ce blog dans quelques temps... 

Voir Le Tour d'écrou, Gatsby, le magnifique...

On en a causé ailleurs : chez
Jules, Sophie, Sole et Emjy. Il faut aussi lire l'étonnant article de Yann Richard paru sur Abstracta Iranica 

A lire aussi Marjane Satrapi.

Lire Lolita à Téhéran
Azar Nafisi, Plon, collection Domaine étranger, Paris, 2005 - 9,30 €

Blogged with Flock

Tags: , , , , ,

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Lune de pluie 15/09/2008 23:41

Livre bouleversant et nécessaire.

Jean-François 17/09/2008 22:01


Ah ! oui alors !!!


Veron 22/10/2007 10:06

d'une Lolita à l'autre (;-).........
oui , je vais obéir à ton titre !

Béatrix 21/10/2007 21:20

j'aime beaucoup ton commentaire..je ne connaissais pas donc je note et j'approfondirai un peu plus..merci pour ce beau texte..

Fanyoun 20/10/2007 12:48

Je ne vais pas te parler du livre cité ci-dessus. Je viens à l'instant de terminer la lecture de la nouvelle "Matin brun" que tu as communiqué à l'un de mes amis : le blog à Jef. Etonnante, criante de vérité... Merci.(PS : je n'ai trouvé pas ton mail pour te faire part directement de mes impressions)