Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Le sauveteur de Jiro Taniguchi

4 Octobre 2007 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Mangas, manwha, BD asiatiques

le-sauveteur.jpgUn nouvel exercice de Jiro Taniguchi (谷口ジロー), le virtuose du manga, aussi à l'aise dans des récits d'aventure que dans des récits intimistes. C'est le thème de la montagne qui domine ce manga, néanmoins essentiellement urbain. Shiga a eu la douleur de perdre un de ses meilleurs amis en montagne, lors d'une course himalayenne qu'il n'aurait pas dû entreprendre. Ces derniers mots griffonnés sur son carnet lui sont destinés :  il lui demande de veiller sur sa femme et sa fille. Depuis Shiga rumine une certaine rancoeur mêlé de douleur, il garde un refuge dans les montagnes japonaises. L'enfant de son ami, Megumi, est devenue adolescente. Un jour Shiga reçoit un appel de sa mère : Meg a disparu.  Shiga redescend en ville et mène une enquête qui va l'emmener à Shibuya, un des quartiers chauds de Tokyo.
L'esprit montagnard, dont cet homme est pétri, domine le sujet. On peut retrouver une similarité avec les héros de K et Le sommet des dieux. Shiga appréhende sa mission comme un sauvetage en montagne, lorsque un alpiniste est porté disparu. L'enquête avance, piétine, bute contre des écueils qui sont autant de difficultés qu'un alpiniste peut être amené à
apprécier, à évaluer, à contourner. Le rythme est soutenu et le lecteur est emporté dans une histoire simple et dense, rapide et complexe. L'adolescence, la mort, la parentalité, la mémoire, l'échec sont des thèmes qui jaillissent de ce manga. Jiro Taniguchi les exploite habilement et leur combinaison donne un relief solide à cette nouvelle montagne. 
L'idée de mêler deux univers aussi antagonistes est heureux et font de ce polar urbain une réussite.

Le sauveteur
de Jiro Taniguchi, Casterman, collection Sakka, Paris, 2007 - 11,95 €

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christophe fétat 24/10/2007 15:36

je ne connais que Quartier lointain mais cette histoire de voyage dans le temps m'avait captivé. Faudra que je me procure celui ci dans une médiathèque

Philippe 11/10/2007 22:21

mmmhh ah Tani ! ça donne toujours envie.

bak 08/10/2007 22:10

Celui-là, je me l'étais acheté et je l'avait mis de côté en prévision d'un court séjour à l'hôpital,j'en ai vraiment apprécié la lecture. J'aime aussi beaucoup Taniguchi ^ ^

fanyoun 04/10/2007 23:59

Je suis une inconditionelle de Taniguchi. Pas encore acheté, celui-ci mais ce n'est qu'une question de temps. Mon préféré reste "Quartier lointain", suivi de très près par  par les tomes de "Le sommet des Dieux", "K" et la lecture de "Seton" reste dans mes souvenir un très agréable moment. A suivre donc pour mon appréciation sur le dernier Taniguchi sorti.