Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Ten de Abbas Kiarostami

31 Octobre 2007 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Cinéma

TEN.jpg10 scènes de la vie d'une femme. Toutes ces scènes sont filmées par Abbas Kiarostami (عباس کیارستمی) selon le même procédé : la femme conduit sa voiture, la caméra est placée sur le rétroviseur central et va de la conductrice au passager. L'espace ainsi crée est confiné, oppressant, un peu comme le voile et le tchador qui bornent l'horizon féminin dans la société iranienne. Mais la voiture est aussi un espace de liberté, où ces mêmes voiles peuvent être portés de façon plus décontractée, où les femmes se retrouvent, où la parole est libre. C'est aussi un lieu où s'expriment et se dévoilent les tensions qui habitent les personnages, un huis clos à l'image de celui imposé par le régime islamique à la société iranienne, à la famille iranienne.
10 chroniques sur la difficulté d'être une femme en Iran, sur la famille, le désir, l'amour, la foi.
C'est instructif, parfois étonnant, souvent énervant. Les rythmes sont variés, permettant parfois d'entrapercevoir la vie citadinne au travers des vitres de la voiture, ainsi que les trépidations de la circulation urbaine. Les hommes sont absents, mais physiquement seulement : ils sont dans les conversations (le mari délaissé, père de l'enfant, le prétendant, les clients de la prostituée...).
Les scènes avec le fils sont édifiantes, le discours de la mère est bien souvent entaché d'impuissance et de fatalisme. Ce même fatalisme qui semblent toucher chroniquement les femmes et que le personnage principal souhaite combattre de tout son coeur et avec toute sa vitalité.
A voir sans à priori, ses chroniques complètent bien Persépolis de Marjane Satrapi et Lire Lolita à Téhéran d'Azar Nafisi.
10 (ten)
Abbas Kiarostami, MK2, Iran, 90 mn, couleur, 16/9, 2002 - 30 €

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article