Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The Guilty - Den Skyldige / de Gustav Möller

8 Août 2018 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Cinéma, #Gustav Möller, #Thriller, #huis clos, #téléphone, #police, #coupable, #Danemark

The Guilty - Den Skyldige / de Gustav Möller

The Guilty est un excellent film du danois Gustav Möller. Un huis clos dans une salle de travail de la police du service téléphonique 112 (le 17 chez nous). Asger est un flic qui semble se retrouver dans cet espace parce qu'il a du faire une "bêtise". Visiblement perturbé, il s'ennuie ferme jusqu'à la réception d'un coup de fil d'une femme victime probable d'un enlèvement.

Asger (Jakob Cedergren) va alors mettre en œuvre tout ce qui est en son pouvoir pour faire sa propre enquête, au delà de ce qui est permis dans ses prérogatives... Le huis clos vire alors au thriller psychologique avec de multiples rebondissements.

L'exploit est que tout se passe au téléphone, dans cette salle, à la lumière crue des néons froids sous le regard de quelques autres flics distants et peu concernés. Le son est donc l'élément essentiel du film : il nous donne tout ce qu'il faut pour que chaque spectateur élabore ses images mentales. Le films est à la fois sur l'écran avec le son et le visage d'Asger et surtout dans la tête de chacun d'entre nous, spectateur de notre propre reconstruction mentale des évènements. Peut-on dire qu'il y a alors autant de film que de spectateurs ? C'est fort probable, car chacun de nous pourrait alors décrire telle rue, telle route, tel pont, la maison de la victime, celle du coupable...

Beau moment de cinéma !

 

The Guilty - Den Skyldige

de Gustav Möller avec Jakob Cedergen, Jessica Dinnage, Johan Olsen, Omar Shargawi. Danemark, 2018.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dasola 03/10/2018 17:44

Bonjour, j'ai trouvé fascinant que l'on soit autant captivé devant un écran où on ne voit qu'un acteur ou presque qui bouge peu. Le scénario m'a tout de même fait penser à beaucoup à celui de The Call de Brad Anderson avec Halle Berry en 2013 (le film était aussi très bien). Bonne après-midi.