Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Jan Karski, l’homme qui a découvert l’holocauste - Marco Rizzo, Lelio Bonaccorso

13 Juin 2016 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Bandes dessinées, #Marco Rizzo, #Lelio Bonaccorso, #Jan Karski, #Seconde Guerre Mondiale, #nazisme, #camp de concentration, #Juif (peuple)

Jan Karski, l’homme qui a découvert l’holocauste - Marco Rizzo, Lelio Bonaccorso

Jan Karski est ce polonais qui, entré en résistance contre les nazis, est venu à Londres et à Washington témoigner des horreurs du nazisme.

Le témoignage d’un homme resté longtemps dans l’ombre de l’Histoire, avant d’être mis en lumière par Claude Lanzmann dans Shoa et plus récemment dans le roman de Yannick Haenel, Jan Karski. Ce dernier roman est d’ailleurs à l’origine d’une polémique, Claude Lanzmann accusant son auteur de falsification et de plagiat. Jan Karski a lui-même écrit ses mémoires : Mon témoignage devant le monde – Histoire d’un Etat clandestin.

Cette bande dessinée, malgré ces 150 pages, offre une vision adaptée et raccourcie de la vie de Jan Karski. Œuvre de vulgarisation, elle permet d’avoir une approche de la situation en Pologne du début de la guerre jusqu’en 1943. Politique nazi en action, effet sur les populations et notamment les juifs, résistance polonaise qui semble être un fétu de paille devant le rouleau compresseur de la terreur, mais qui néanmoins permettra au monde de découvrir ce qui se passait alors dans le Ghetto de Varsovie et dans les camps.

Qu’on donc fait les puissants, Roosevelt, Churchill de ces témoignages, ont-il vraiment agit comme une révélation, ont-ils eu un impact sur la fin de la guerre ? Autant de question que la bande dessinée aborde sans pour autant s’engager sur des réponses, laissant le lecteur approfondir ses sujets, ô combien polémiques…

Une lecture utile et instructive car très documentée, malgré toutefois l’absence de perspective et d’un regard plus critique sur les rôles des différents personnages. Il aurait probablement été préférable de s’engager dans une réalisation plus ambitieuse, cette bande dessinée ne sera qu’une toute petite pierre à l’édifice de la mémoire et l’on préfèrera le regard de Claude Lanzmann.

Jan Karski, l’homme qui a découvert l’holocauste

Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso ; Steinkis, 2014 – 16,00 €

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vivi 15/06/2016 18:17

BIENVENUE dans la communauté FILMS EN VRAC et à bientôt le plaisir de lire tes articles :o)