Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Opus - Satoshi Kon

16 Janvier 2014 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Satoshi Kon, #Pierre Bayard, #Arthur Conan Doyle, #héros, #abyme, #Angoulême 2014, #Mangas, manwha, BD asiatiques

Opus - Satoshi Kon
Opus - Satoshi Kon

Premier volume.

Satoshi Kon, génial réalisateur de film d’animation japonais (Millenium Actress, Perfect Blue, PaprikaTokyo GodfathersMemories...), trop tôt disparu (il est décédé en 2010 à 47 ans) est l’auteur de ce manga resté inachevé mais dont deux volumes subsistent et sont actuellement édité par la maison Imho.

Formidablement imaginative, l’œuvre de Satoshi Kon est remarquable de richesse narrative et de références culturelles. Dans Opus, Satoshi Kon nous entraine dans une mise en abyme vertigineuse et dans une réflexion sur les relations qu’un auteur entretient avec son œuvre et ses héros de papier. À l’instar de Pierre Bayard qui dans l’Affaire du Chien des Baskerville décrit les relations entre Arthur Conan Doyle et son héros Sherlock Holmes ; notamment lorsqu’il montre comment Sherlock Holmes possédait un pouvoir sur Conan Doyle qui bien que s’en étant débarrassé dans Le dernier problème (l’auteur souhaitait passer à autre chose)  fut obligé de ressusciter son héros dans une nouvelle affaire (certes sous la pression du public et de son éditeur) ;  et se vengea de celui-ci en le cantonnant à un rôle pour le moins inhabituel puisque l’enquête fut menée en grande partie par ce cher Watson, Holmes n’intervenant qu’au début et à la fin de l’histoire... Satoshi Kon offre au personnage de son histoire, la mangaka Chikara Nagaï l’occasion de se confronter à ses propres héros de papier.

 

Chikara Nagaï, illustre mangaka, auteur à succès de la série Résonnance qui en est à son énième opus, travaille au bouclage d’un des derniers épisodes. Chikara décide de sacrifier un des protagonistes, Rin, jeune adolescent rebelle, lors d’un combat avec le méchant de l’histoire, le Masque, afin de protéger la fuite de l’héroïne Satoko, agent de police, alors en fâcheuse posture. Toutefois le fougueux Rin ne l’entend pas de cette oreille et dérobe la planche représentant l’ultime combat, plongeant l’auteur dans une situation fort inconfortable : face aux affres de la création et aux impératifs éditoriaux, Chikara se trouve dans l’incapacité de refaire la planche. En proie à la fatigue, proche du burn out, il découvre sur sa table de travail, en lieu et place de la planche disparue, un autre dessin représentant un immense trou... dans lequel il tombe et se trouve projeté dans sa propre histoire. Il en devient lui-même un des protagonistes à la grande surprise de Satoko, fort désappointée d’apprendre qu’elle n’est qu’une héroïne de papier et que sa vie est une aventure de Manga. Toutefois les évènements n’en semblent pas moins réels que le danger qui les guette...

Opus, Tome 1

Satoshi Kon, édition Imho, 2013 – 14,00 €

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article