Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Génépi et l'Argousier

Mon ami Dahmer - Derf Backderf

20 Novembre 2013 , Rédigé par Jean-François Publié dans #Comics et BD d'outre Manche, #Derf Backderf, #tueur en série, #témoignage, #Angoulême 2014

Mon ami Dahmer - Derf Backderf

Derf Backderf a bien connu Jeff Dahmer : ils étaient au collège ensemble. Derf Backderf a même fait partie d’un fan club de Dahmer.

Jeff Dahmer a été assassiné en prison le 28 novembre 1994 à coup de barre d’haltère par un codétenu. Surnommé le cannibale de Milwaukee, Jeff Dahmer a aussi assassiné sa première victime à coup de barre d’haltère. Sa première victime, il y en eu seize autres, Jeff Dahmer était un tueur en série.

 

Mon ami Dahmer ne relate pas les crimes sordides de Dahmer, Derf Backderf a souhaité ne raconter que ce qu’il savait du temps où ils étaient collégiens : de leur rencontre en cinquième jusqu’à la fin de leurs études, avant que chacun ne parte à l’université ou ailleurs. C’était au milieu de l’année 1978, époque du premier meurtre de Jeff Dahmer. S’il ne comporte aucune description de meurtre, ne croyez pas pour autant que ce récit n’est pas dénué d’horreur et de faits. C’est vraiment là le plus important, en s’attachant au personnage de Dahmer, tel qu’il l’a côtoyé, Derf Backderf décrit un personnage tourmenté, victime d’une situation familiale déstructurée et du désintérêt de ses parents et de son entourage (professeur, parents des camarades...). Petit à petit, connaissant ce qui s’est passé ensuite, nous observons un jeune homme se transformer en ce personnage dangereux et tragique qui fit basculer dans l’horreur de nombreuses familles américaines.

Jeff Dahmer était un enfant farfelu, qui devint un ados tourmenté et inquiétant, se transformant, petit à petit, en un monstre nécrophile et pervers. Loin de le décrire comme un ado délaissé et irresponsable, Derf Backderf reconnaît en lui un criminel monstrueusement pervers et ne trouve aucune excuse à ses actes. Il ne comprend simplement pas pourquoi les adultes qui l’ont côtoyé alors se sont montrés si distants et indifférents.

C’est bien le sentiment qui nous taraude à la lecture de ce livre, comment peut-on ne pas se rendre compte de la déviance et dangerosité de certains comportement ?

Le constat de Derf Backderf est lucide et clairvoyant, mais son récit est écrit des années après les faits, Derf n’était à l’époque qu’un adolescent, et ne pouvait alors juger en conscience des faits dont il fut témoin et acteur. Le dialogue de l’auteur, dans sa préface et dans ses commentaires rend compte aussi de ce paradoxe.

Une œuvre magistrale qui fait office de témoignage et pourrait être versé dans les études sur les tueurs en série.

Mon ami Dahmer

Derf Backderf, ça et là, 2013 - 20,00€

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

In Cold Blog 20/11/2013 10:41

L'angle choisi semble vraiment très intéressant.Je ne suis pas spécialement emballé par les dessin, mais le récit me tente énormément. Merci à toi.

Jean-François 21/11/2013 07:54

L'esthétisme des dessins est une affaire de goût, par contre la mise en scène et les plans choisis, le choix du N&B s'accordent parfaitement au sujet et à "l'angle" saisis par l'auteur : une certaine forme de distanciation et pourtant une proximité évidente avec les faits vécus et le personnage insaisissable de Jeff Dahmer.